TOP 14 - Montpellier: Jugement aux prud'hommes du conflit Altrad-Galthié lundi

Montpellier: Jugement aux prud'hommes du conflit Altrad-Galthié lundi
Par AFP

Le 20/03/2016 à 18:20

TOP 14 - Le tribunal des prud'hommes de Montpellier rendra son jugement lundi dans l'affaire opposant le président du Montpellier Hérault Rugby (MHR) Mohed Altrad à son ancien manageur Fabien Galthié.

L'objet du litige entre les deux hommes forts du MHR durant plus de trois saisons porte sur les indemnités exigées par l'ancien entraîneur de Montpellier, écarté en décembre 2014 à la suite d'une mise à pied et remplacé depuis plus d'un an par le Sud-Africain Jake White.

Pascal Adde-Soubra, l'avocat de Galthié, avait réclamé lors de l'audience du 11 janvier une indemnité de 1,4 million d'euros pour son client couvrant "les rémunérations qu'il aurait dû percevoir au terme de son contrat". "Le préjudice économique est évident, alors que ce dossier a pris une dimension unique. On a voulu détruire l'image de M. Galthié pour l'exclure de ce monde professionnel", avait expliqué l'avocat.

Me Philippe Bez, qui représente le président Altrad et le MHR, avait estimé que Fabien Galthié avait "engagé cette procédure pour quitter le club en obtenant une forte indemnité". Fabien Galthié s'était tourné vers les Prud'hommes le 12 février 2015, au motif qu'il n'occupait plus une fonction en conformité avec son contrat de travail qui court jusqu'en juin 2017.

Galthié avait été mis à pied à titre conservatoire le 29 décembre 2014 à la suite d'une série de huit défaites en neuf rencontres puis remplacé par Jake White, champion du monde 2007 avec l'Afrique du Sud et arrivé officiellement comme "consultant" pour six mois. L'ancien demi de mêlée et capitaine du XV de France (65 sélections), âgé de 47 ans, n'est plus apparu au complexe Yves Du Manoir.

Ancien entraîneur du Stade Français (2004-08) et consultant de l'Argentine (2008-10), il avait postulé au printemps pour succéder à Philippe Saint-André à la tête de l'équipe de France, poste finalement confié à Guy Novès.

0
0