Icon Sport

Top 14 - Ces trois points que La Rochelle doit avoir en tête pour aborder le match contre Toulon

Ces 3 points que La Rochelle doit avoir en tête pour aborder le match contre Toulon

Mis à jourLe 06/03/2016 à 10:32

Publiéle 06/03/2016 à 10:32

Mis à jourLe 06/03/2016 à 10:32

Publiéle 06/03/2016 à 10:32

Article de Arnaud Bébien

TOP 14 - Dimanche, c’est un RCT fidèle à lui-même qui débarquera à La Rochelle avec l’intention de ramener les quatre points. Les Rochelais, eux, voudront relever la tête après la désillusion agenaise et une défaite sur le fil (31-27) qui les a privé d’un premier succès à l’extérieur alors qu’ils menaient 17-0 après 20 minutes de jeu.

  • Rebondir après la défaite à Agen

Ressasser une blessure n’aidant pas à préparer un match, on s’est vite mis la tête en rouge et noir du côté de La Rochelle, après avoir pointé les erreurs d’Agen. "La principale chose à retenir, c’est que nous n’avons pas pris le contrôle du jeu", disait en milieu de semaine Jason Eaton, blessé mais présent dans les tribunes d’Agen et qui va à présent beaucoup mieux. "Nous n’avons pas eu l’instinct de tueur pour que les choses se passent bien durant 80 minutes", ajoute-t-il. "Jouer contre Toulon, ce n’est pas une tâche facile. Il va falloir bien exécuter notre plan de jeu, bien faire ce que nous savons faire pour obtenir le résultat que nous voulons".

Zack Holmes (La Rochelle) face à Agen - 27 février 2016
Zack Holmes (La Rochelle) face à Agen - 27 février 2016 - AFP

Du côté de l’entraîneur en chef de l’ASR Patrice Collazo, on préfère regarder ce qui est pris et non ce qui est perdu. "J’ai envie d’y voir une lueur de positif", dit-il. "Comme quoi, partout où l’on va, on est en mesure de gagner. Je me dis qu’à un moment donné, à force d’être en mesure, et que les joueurs l’auront décidé, on va ramener un match de l’extérieur".

  • Ça a déjà été fait et il faut le rééditer

Certains nostalgiques ont posté cette semaine sur les réseaux sociaux la fameuse vidéo de la fin de match d’avril 2015, entre La Rochelle et Toulon (32-29). Dans une ambiance rarement vue jusque-là à Marcel-Deflandre, c’était l’exultation générale après l’essai de Malietoa Hingano, dans une enceinte entièrement colorée de jaune et noir. La victoire de l’an passé, "dans une ambiance impressionnante", le grand Jason Eaton l’a toujours en mémoire.

L'essai de Hingano a permi à La Rochelle de battre Toulon - 25 avril 2015
L'essai de Hingano a permi à La Rochelle de battre Toulon - 25 avril 2015 - Icon Sport

L’ex All-Black range même ce succès obtenu sur le fil contre Toulon parmi "les souvenirs les plus marquants de ma (sa) carrière, en espérant un résultat identique dimanche". Patrice Collazo, lui, y avait laissé ses cordes vocales, hurlant pour que les siens tapent en touche. "J’espère qu’on aura franchi un palier. Que s’il reste dix secondes de jeu, qu’on ne soit pas là à se filer le ballon, à se dire, droite, gauche… Si on peut éviter ce scénario… Quoique si on a une chance de gagner, que ce soit de cette façon, évidemment je signe de suite. Malheureusement, je ne pourrais le savoir que pendant ou après le match".

  • Parce que “les Toulonnais restent des hommes”

Arrivé de Montpellier, l’ailier ou arrière Pierre Bérard ne veut pas faire de sentiment contre Toulon, surtout ne pas être impressionné. "On connaît tous Toulon. C’est une équipe All Stars, ils le savent. C’est une grosse équipe qui n’a pas hésité à aller gagner assez largement à Oyonnax. Il faut avoir cette crainte et cette peur qui fait qu’on peut se surpasser. Recevoir Toulon, ça reste un match dans l’année assez compliqué mais très intéressant à vivre. On essaye de se concentrer sur nous, comment les jouer, les déjouer pour essayer de gagner. Car ça reste des hommes en face de nous, ils mettent un maillot et une paire de crampons, mais ça reste la même chose que nous".

0 commentaire
Vous lisez :