Adam Ashley-Cooper (Bordeaux-Bègles) face à Oyonnax - 5 mars 2016 - AFP
Top 14

Top 14 - Bordeaux-Bègles-Oyonnax (48-20): A ce rythme-là, l'UBB fonce vers les phases finales

A ce rythme-là, l'UBB fonce vers les phases finales
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/03/2016 à 20:57 - Publié le 05/03/2016 à 20:20
Par Fabrice Michelier - Le 05/03/2016 à 20:57

TOP 14 - Dans le sillage de Sudistes très en forme (triplé d'Ashley-Cooper, doublé de Kitshoff), Bordeaux-Bègles a largement battu Oyonnax (48-20), bonus offensif à la clé. Une quatrième victoire consécutive pour les Girondins, qui s'installent à la quatrième place du classement.

Un match complètement fou! Avec dix essais au total, les deux équipes ont offert un superbe spectacle. Mais au final, cela ne consolera certainement pas les Oyonnaxiens qui ont encaissé un cinglant 48-20 et restent bon dernier de ce Top 14. Oyonnax, bien trop fragile en défense et trop indiscipliné pour espérer. Bordeaux s'en sort donc avec le bonus offensif et notamment un triplé d'Ashley-Cooper. Les Girondins s'installent un peu plus dans le Top 6 avec ce quatrième succès de rang.

L'UBB aux deux visages

Ce match aura donc vu un Bordeaux-Bègles à deux visages. L'un brillant, avec des envolées et des essais magnifiques, dont un triplé de l'Australien Adam Ashley-Cooper (18e, 24e, 65e). L'autre visage: une équipe absente, notamment à l'entame de chaque période. Des errements, sanctionnés à chaque fois par des essais d'Oyonnax (2e et 53e).

Adam Ashley-Cooper (Bordeaux-Bègles) face à Oyonnax - 5 mars 2016
Adam Ashley-Cooper (Bordeaux-Bègles) face à Oyonnax - 5 mars 2016 - AFP

Mais quand cette équipe de Bordeaux-Bègles lâche les chevaux, elle devient vite irrésistible. Surtout qu'Oyonnax a remis son adversaire dans la rencontre en commettant trop de fautes et en se montrant trop maladroit dans le jeu. Un Exemple? Cette très belle action de la 46e minute. Après plusieurs temps de jeu avec les avants, Oyonnax jouait au large, Sheridan était trouvé, il servait Etienne pour l'essai mais la passe était en avant. Un exemple parmi tant d'autres.

Ashley-Cooper et Kitshoff régalent

Et face à une équipe du calibre de Bordeaux-Bègles, cela ne pardonne pas. Avec un Pierre Bernard de gala et un Ashley-Cooper aux jambes de feu, l'UBB a sanctionné la lanterne rouge du championnat. Dans le doute à certains moment, l'UBB a également pu compter sur l'apport de son banc avec notamment l'entrée tonitruante du pilier Kitshoff.

Maurie Fa'asavalu (Oyonnax) face à l'UBB - 5 mars 2016
Maurie Fa'asavalu (Oyonnax) face à l'UBB - 5 mars 2016 - AFP

Le Sud-Africain, auteur d'un doublé, a sorti une belle épine du pied de son équipe en permettant d'accrocher le bonus. Bordeaux-Bègles est plus que jamais un candidat crédible aux phases finales. A l'inverse, la Pro D2 se rapproche un peu plus pour Oyonnax malgré la qualité de jeu aperçue ce samedi soir. Mais il y a trop de lacunes pour espérer emporter ce genre de match.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×