Icon Sport

19e journée Top 14 - Le RCT n'a pas l'intention de se dévoiler lors du premier acte

Le RCT n'a pas l'intention de se dévoiler lors du premier acte

Le 24/03/2016 à 14:08

TOP 14 - Le Racing et Toulon vont se retrouver deux fois en 15 jours. Une première en championnat ce week-end et dans deux semaines en Coupe d'Europe. Alors pour ce premier déplacement les Toulonnais n'ont pas l'intention de révéler leur jeu.

Une partie de poker. En affrontant deux fois le Racing en 15 jours, on se demandait comment le RCT allait aborder la première manche en Top 14. Et visiblement, les Toulonnais n'ont pas l'intention de dévoiler leur jeu en prévision du quart de finale européen. Pour s'en persuader, il suffit de regarder le groupe qui fera le déplacement à Lille ce week-end... Une stratégie qui n'a finalement rien du coup de bluff. La décision était même prise de longue date.

A la suite de la victoire face à Grenoble, le 12 mars dernier, le staff varois avait accordé une dizaine de jours de vacances à ses joueurs, avec du rab pour les mondialistes et ceux qui avaient beaucoup joué jusqu'alors. Ainsi, mardi lors de l'entrainement de reprise des garçons comme Guirado, Mermoz, Bastareaud ou encore Nonu, S. Armitage, Vermeulen, J. Smith, Lobbe manquaient à l'appel, pendant que Chiocci, Taofifénua ou Gorgodze avaient droit à du spécifique. L'occasion de voir de jeunes visages comme ceux d'Annetta, Méric ou Cramond mais également d'assister aux retours au premier plan de certains "placardisés" comme Bruni et Ollivon.

Virgile Bruni (Toulon) face à l'ASMCA, 17 mai 2015

Virgile Bruni (Toulon) face à l'ASMCA, 17 mai 2015Icon Sport

Delmas: "On se déplace avec l'intention de faire un bon match"

Une revue d'effectif assumée par le staff qui assure se déplacer au stade Mauroy de Lille avec des ambitions. "On va chez le second, mais nous aussi nous avons cette ambition de terminer dans les deux premiers. Il ne faudrait donc pas que l'écart ne se creuse trop. On se déplace avec l'intention de faire un bon match. Je sens des garçons concentrés sur le sujet", expliquait Jacques Delmas.

L'entraineur des avants toulonnais poursuivait: "Après, on sait que le Racing va mettre l'artillerie lourde. Surtout qu'ils sortent d'un match, comme cela arrive dans notre championnat, où ils sont passés à travers. Ils auront une motivation toute trouvée, sachant que dans 15 jours, ce sera encore autre chose". Ce match de championnat sera donc l'occasion pour certains jeunes de se montrer. Le train ne passe pas deux fois, c'est donc l'occasion de saisir sa chance. "On va essayer de bien faire le travail" , assurait Gregory Annetta qui connaîtra sa deuxième apparition cette saison, après un premier match à Brive.

Jacques Delmas (Toulon)

Jacques Delmas (Toulon)AFP

Le quart européen pas encore dans les têtes

Ce troisième ligne plaqueur-gratteur, qui a pour modèle Steffon Armitage, assure que "le quart de finale de Coupe d'Europe ne sera pas dans les têtes ce week-end". "C'est un match important pour le Top 14. Le Racing va voir que l'on a tourné et ils vont se dire que ce sera plus facile pour eux... Ça ne doit pas être le cas. On veut leur montrer que l'on a certes un groupe remanié mais que l'on est là pour faire quelque chose et gagner" .

Finalement, peu importe le résultat de samedi, aucune des deux équipes ne pourra en tirer de conclusions en prévision du sommet européen. Dans quinze jours, le visage toulonnais sera tout autre. Car en plus des "vacanciers", l'équipe devrait enregistrer le retour de Matt Giteau et peut-être celui de Leigh Halfpenny. Les deux joueurs sont gardés au chaud jusqu'au dernier moment. Et cela est notamment permis grâce au vivier toulonnais qui va aller défier le Racing.

0
0