Icon Sport

15e journée Top 14 - En attendant que les résultats suivent, les Agenais misent sur le plaisir

En attendant que les résultats suivent, les Agenais misent sur le plaisir

Le 19/02/2016 à 15:54

TOP 14 - Lanterne rouge du championnat après la phase aller avec dix points de retard sur Pau, le premier non relégable, la saison d'Agen est pour l'instant difficile. Loin d'être abattus, les joueurs du SUALG entendent bien prendre un maximum de plaisir pour jouer leur chance à fond.

Battu à onze reprises sur la phase aller du championnat pour seulement deux petites victoires à Armandie contre le Racing 92 (30-18) et le Stade français (28-23), Agen a vécu une première partie de saison cauchemardesque. Lanternes rouges du classement à dix longueurs de la Section paloise, le premier non relégable, les joueurs de Mathieu Blin abordent pourtant cette phase retour avec un enthousiasme sincère après la coupure internationale. "La saison est un peu compliquée. Les coupures font souvent du bien pour penser à autre chose et essayer de repartir sur une autre dynamique. On va voir si cela a fait du bien au groupe", révèle Lionel Mazars. "Il y a vraiment l'envie de prendre du plaisir tous ensemble, de retrouver les terrains et surtout, de ne pas avoir de regrets".

"Il était temps", rajoute même le talonneur, Jalil Narjissi pressé de retrouver les pelouses du Top 14. "On a besoin d'enchaîner les matches". L'idée n'est donc pas de se voiler la face du côté agenais, au contraire, les joueurs sont conscients de la situation critique dans laquelle ils se trouvent. "C'est vrai qu'on a déjà un pied dans la tombe mais maintenant, il ne faut plus se poser de question, il faut se lâcher complètement", rajoute Narjissi.

Mazars: "Quand tu gagnes seulement deux matches sur une phase aller, c'est dur mentalement"

Loin de se lamenter sur son sort, le promu agenais compte bien faire un maximum de résistance et s'accrocher jusqu'à la fin de la saison. "Quand tu gagnes seulement deux matches sur une phase aller, même en comptant les matches européens, c'est dur mentalement. Ce n'est pas simple. C'est compliqué d'aller chercher du positif. On nous a enterrés mais pour l'instant, ceux qui l'ont fait ont raison", poursuit le centre Lionel Mazars.

Lionel Mazars (Agen) avril 2015

Lionel Mazars (Agen) avril 2015Icon Sport

"C'est à nous de prendre du plaisir sur le terrain. La situation est assez compliquée à vivre. C'est à nous de ne pas la compliquer davantage. On doit prendre du plaisir tous ensemble sur le terrain. Cela doit permettre de vivre cette situation un peu mieux. Et si on prend du plaisir, il y aura forcément des bonnes choses". En souffrance mais pas résigné, le SUALG est à la recherche d'un second souffle en championnat pour garder espoir et continuer à croire au miracle. Opposé à l'UBB à Chaban-Delmas dans le derby de la Garonne, Agen jouera avant tout pour ne pas avoir de regret et prendre un maximum de plaisir...

0
0