Icon Sport

14e journée Top 14 - Castres pense au moment présent, pas encore à la saison prochaine

Castres pense au moment présent, pas encore à la saison prochaine

Mis à jourLe 29/01/2016 à 15:35

Publiéle 29/01/2016 à 15:34

Mis à jourLe 29/01/2016 à 15:35

Publiéle 29/01/2016 à 15:34

TOP 14 - Si certains clubs commencent déjà à préparer la prochaine saison au niveau du recrutement, à Castres, on se donne le temps. Priorité au match contre l'UBB.

Lors de l'annonce officielle en décembre dernier des départs du centre Rémi Lamerat pour Clermont et du deuxième ligne écossais Richie Gray pour le Stade toulousain, Christophe Urios avait clairement annoncé vouloir prendre son temps pour ne pas se tromper concernant le recrutement de son groupe. "Je prendrais le temps qu'il me faut. Les mecs attendent mais moi, j'attends aussi. Je ne me ferai pas piéger", avait même déclaré l'homme fort du Castres olympique avant de préciser qu'il ferait un point sur la situation au début du mois de février. Depuis, les choses semblent s'être accélérées en coulisses et le CO a annoncé la prolongation de contrat pour deux années supplémentaires du pilier gauche roumain Mihaita Lazar qui ne cesse de prendre de l'envergure dans le pack castrais mais aussi la signature du talonneur sud africain Jodey Jonneker pour deux saisons. L'arrivée du pilier droit de Montauban Damien Tussac est également fortement pressentie.

Mach: "Une page se tourne"

Cela n'a pas empêché le départ de l'international samoan Piula Faasalele pour le Stade toulousain. Et les changements au sein du club castrais pourraient se poursuivre. Beaucoup de joueurs sont en fin de contrat et certains cadres pourraient ne pas être conservés ou mettre un terme à leur carrière. Dans ce sens, Mathieu Bonello se laisse encore un peu de temps pour prendre sa décision. Le centre Romain Cabannes pourrait lui retourner à Mont-de-Marsan ou retrouver son ancien entraîneur Mauricio Reggiardo à Albi. Un chemin que pourrait aussi suivre l'ailier Romain Martial, peu utilisé cette saison.

Brice Mach (Castres) face à Montauban - le 6 aout 2015
Brice Mach (Castres) face à Montauban - le 6 aout 2015 - Icon Sport

Incertitudes également concernant les avenirs de Yannick Caballero, de Karena Wihongi, d'Ibrahim Diarra, de Daniel Kirkpatrick, de Benjamin Desroche, de Julien Dumora, de Yohan Montès ou encore de Yannick Forestier, tous en fin de contrat. "Une page se tourne mais le Castres olympique reste le Castres olympique. La mentalité reste la même. C'est la vie professionnelle d'un joueur de rugby. On est habitué", explique Brice Mach. "Chaque année, on a toujours un très bon copain qui s'en va. Ce n'est pas évident mais cela fait partie des défauts du métier. C'est comme ça".

Urios: "Ce qui me préoccupe aujourd'hui, c'est le match face à l'Union Bordeaux-Bègles"

Interrogé sur le sujet, Christophe Urios explique: "Ce qui me préoccupe aujourd'hui, c'est le match face à l'Union Bordeaux-Bègles. Ce n'est pas l'année prochaine. Uniquement l'UBB". Il faudra donc encore attendre un peu pour en savoir plus. Car malgré les changements à venir, le CO est entièrement orienté sur la réception de samedi (18h30) face l'UBB. Un match déterminant pour Castres.

Christophe Urios en discussion avec Frédéric Charrier
Christophe Urios en discussion avec Frédéric Charrier - Icon Sport

"C'est une très bonne équipe qui maîtrise son rugby. Elle est en pleine confiance. C'est une équipe très opportuniste et réaliste qui est extrêmement bien préparée. C'est un grand défi pour nous avant la trêve", confie le manager tarnais. "C'est évidemment un match important juste avant les vacances contre une équipe qui pratique un des meilleurs rugby en France. On a un grand défi". Un défi à relever pour s'affirmer comme un prétendant sérieux aux phases finales...

0 commentaire
Vous lisez :