Frédéric Michalak jouant pour Toulon - 8 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Toulon: Bernard Laporte joue la carte du remaniement

Laporte joue la carte du remaniement

Par Fabrice Michelier
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/08/2014 à 09:56 -
Par Fabrice Michelier - Le 29/08/2014 à 09:56
Dès la fin du match face à la Rochelle, Bernard Laporte avait annoncé vouloir faire tourner son effectif lors de la rencontre de samedi face au Racing. C'est chose faite, avec une dizaine de changements. L'occasion de donner du temps de jeu à tout le monde pour le staff mais surtout de se montrer, pour les joueurs.

Le vent du changement ne souffle pas qu'au sommet de l'Etat... Après deux matchs avec un XV et groupe quasi inchangés, Bernard Laporte et le staff du RCT ont opté pour une revue d'effectif à l'occasion du déplacement au Racing. "C'est normal de donner leur chance à tous les joueurs. Après, il est toujours difficile de dire à quelqu'un 'tu ne joues pas parce que tu n'es pas bon' quand il ne joue jamais...", plaide le manager toulonnais. Et de poursuivre: "Ce n'est pas un piège mais l'occasion de redonner du temps de jeu à des garçons qui auront envie de montrer que l'on peut compter sur eux".

Ainsi, au moins dix joueurs qui n'ont pas débuté ou n'étaient pas dans le groupe lors des deux dernières rencontres seront alignés au coup d'envoi, samedi soir. Fabien Barcella, Craig Burden et Levan Chilachava seront titulaires en première ligne. "Oublié" contre la Rochelle, Mikautadze prendra place en deuxième ligne et Masoe en troisième. La charnière sera composée de Frédéric Michalak et Eric Escande. Rudy Wulf, lui, retrouve une place au centre en remplacement de Mathieu Bastareaud pendant que James O'Connor supplée Delon Armitage à l'arrière.

L'heure de vérité pour les "remplaçants"

Autant de choix, qui pourraient laisser à penser que Toulon fait l'impasse sur ce match dans la capitale. Même si les joueurs prévus samedi ne sont pas des "seconds couteaux", ils risquent de manquer de rythme et de repères. "On joue pour gagner pas pour faire des comptes d'épicier", balaie Laporte. L'ancien sélectionneur du XV France compte donc sur "la concurrence" et l'envie "des mecs de montrer qu'ils ne sont pas des seconds choix" pour aller chercher un résultat à Yves-du-Manoir. Les regards vont donc être rivés vers ces "entrants". "Sur le plan personnel c'est un petit test", assure Eric Escande. Le demi de mêlée précise, "si on commence une rencontre et que l'on passe à côté c'est compliqué, mais je ne me mets pas plus la pression que ça. Il faut avant tout faire un bon match, on verra la suite". Et quand la chance de jouer se présente pas question de faire la fine bouche. Ainsi, l'ailier Rudi Wulf accepte sans broncher de commencer au poste de centre. "Peu importe la place, je suis disponible pour l'équipe, j'ai hâte de jouer", témoigne le néo-zélandais. Les cartes sont donc entre les mains de ces joueurs en quête de temps de jeu. A eux de ne pas griller leur joker.

Eric Escande, demi de mêlée de Toulon - 8 août 2014
Eric Escande, demi de mêlée de Toulon - 8 août 2014 - Eurosport
 
 

commentaires


  • Exil97130/08/2014 19:40

    Oui, mais avec Bernie, ce ne sont pas les joueurs qui commandent. Et c'est pour ça que ça marche, malgré le côté "galactique" de l'effectif.

  • Frenchrugby30/08/2014 16:36

    Je n'appelle ça un remaniement tant la profondeur de l'effectif est de qualité à Toulon. D'ailleurs à quoi pourrait bien ressembler le XV type toulonnais tant les 35 joueurs sont impressionnants et possiblement des titulaires.

  • gary8330/08/2014 15:31

    il ne nous manque plus que les 2 bandes blanches et on a un groupe gordini ^^