Johan Goosen et Teddy Thomas, tous deux arrivés au Racing à l'intersaison - 8 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Racing: Johan Goosen, le nouveau François Steyn ?

Racing: Goosen, le nouveau Steyn ?

Par Anthony Tallieu
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/08/2014 à 14:51 -
Par Anthony Tallieu - Le 22/08/2014 à 14:51
Entré en jeu contre Montpellier lors de la première journée de Top 14, Johan Goosen a fait forte impression, notamment au pied. Le Sud-Africain affiche déjà un profil qui n'est pas sans rappeler celui de son compatriote et ancien Racingman François Steyn.
 

Un drop de 55 mètres pour signer son entrée dans le Top 14, Johan Goosen n'a pas fait dans la demi-mesure. Un geste aussi inattendu qu'audacieux pour se présenter, lui et son coup de pied de mammouth, à un public français qui devrait rapidement faire sa connaissance. Ouvreur de formation, le Sud-Africain affiche une incroyable polyvalence, lui qui peut aussi évoluer à l'arrière ou sur la ligne de trois-quarts, comme ce fut le cas à l'Altrad Stadium. De quoi laisser entrevoir de belles perspectives tout au long de la saison, lorsque les blessures et les rencontres internationales viendront consommer les joueurs.

"Comme dirait Ronan O'Gara, c'est un joueur excitant à entraîner, s'autorise son coach Laurent Labit. C'est quelqu'un qui amène sa densité, qui techniquement est plutôt pas mal et qui a beaucoup de vitesse. C'est plus facile, dans un premier temps, de le faire rentrer au poste d'arrière ou de centre que d'ouvreur, mais ça viendra. C'est un très bon buteur et un très bon animateur. Il apportera de la concurrence à Sexton mais, surtout, il lui permettra de souffler dans la saison". L'ancien joueur des Cheetahs a d'ailleurs montré cet été lors des matchs amicaux qu'il s'avérait une solution de choix sur le tir au but en l'absence de l'Irlandais.

Szarzewski  : "Un Sud-Africain comme on les aime"

Appliqué et généreux, ultra polyvalent, impressionnant de puissance dans son jeu au pied et Sud Africain de surcroît…il n'en faut évidemment pas plus pour raviver le doux souvenir de son compatriote François Steyn (Racingman entre 2009 et 2012). Le brillant canonnier à la crinière blonde avait d'ailleurs lui aussi posé ses valises dans les Hauts-de-Seine à 22 ans, pour rentrer au pays trois ans plus tard, des grands matchs à la pelle dans son baluchon. Pour le capitaine francilien Dimitri Szarzewski, pas de doute, Goosen saura lui aussi se faire aimer du peuple Ciel et Blanc  : "C'est un Sud-Africain comme on les aime. Il est très physique, a un très gros jeu au pied et n'a pas peur de s'engager. Il aime le défi physique, plaquer, aller au contact. Il sait jouer un peu tous les postes derrière, il a une bonne lecture du jeu. Il a aussi cet esprit de compétiteur, il a envie de gagner et je pense qu'il va énormément nous apporter".

Déjà la saison dernière, le staff francilien avait tenté de faire venir le jeune ouvreur aux 4 sélections avec les Springboks. Depuis son arrivée le 1er juillet, Johan Goosen a su convaincre des partenaires de son talent et fait l'unanimité. Amené a composer avec lui la charnière du Racing en cas d'absence ou de remplacement de Sexton, Maxime Machenaud croit aussi beaucoup en son nouveau partenaire. "On a l'impression qu'il a énormément d'expérience alors qu'il est tout jeune. Il a beaucoup d'envie et il est toujours à 300  %. Il devra apprendre à connaître le Top 14 mais il a l'air de bien s'acclimater et il a envie de donner le meilleur de lui-même.  C'est de bonne augure pour la suite". Johan Goosen sera t-il pour autant le nouveau François Steyn  ?Au Racing, d'aucun semble douter qu'il soit armé pour marcher sur les traces de son illustre prédécesseur.

Johan Goosen lors des matchs amicaux du Racing - 8 août 2014
Johan Goosen lors des matchs amicaux du Racing - 8 août 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • guillaume711222/08/2014 15:09

    Pour un premier match, un drop et un plaquage manque qui amène à l'essai. Mais il n'a que 21 ans : gros potentiel

  • grizzlyplaqueur22/08/2014 15:08

    Pour l'avoir vu en Super XV, c'est vrai qu'il est très bon. Au delà de ça, il convient bien au jeu restrictif du Racing, on pète devant et on marque les points au pied (et je caricature à peine). C'est pas beau mais c'est efficace. Attention à ne pas l'encenser trop vite, le championnat vient à peine de commencer.