René Ranger, l'une des nombreuses armes offensives de Montpellier - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, présentation des clubs - Avec son jeu osé, Montpellier en veut toujours plus


Par Thomas Corbet
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/07/2014 à 15:52 -
Par Thomas Corbet - Le 25/07/2014 à 15:52
Avec son jeu osé, Montpellier en veut toujours plusUn des rares clubs à faire envers et contre (presque) tous le pari du jeu, le MHR a buté la saison passée sur l'avant-dernière marche, au stade des demi-finales. Pas question de se renier pour ce nouvel exercice, avec des objectifs toujours plus élevés.

L'objectif de la saison: "Continuer à progresser"

Au regard du niveau affiché lors de la deuxième moitié du dernier exercice, Montpellier peut être légitimement déçu. Eliminé de la HCup lors de la première phase, puis vaincu lors d'une demi-finale qui lui tendait les bras. De quoi avoir un goût d'inachevé dans la bouche. François Trinh-Duc confie: "Tout le monde a envie de faire mieux que l'année dernière, à titre individuel comme collectif. Il reste un peu de frustration, on est tous des compétiteurs, une carrière c'est court et on a envie de gagner." Côté joueur, de l'appétit. Côté staff, un peu de retenue de la part d'un Fabien Galthié qui n'est pas amateur de projection. "J'ai toujours du mal à répondre à cette question, qui manque un peu de sens. La difficulté que nous allons rencontré cette année, comme les années précédentes, c'est de continuer à progresser."

La recrue phare: Ben Mowen

Déjà très actif l'année dernière en ayant fait venir des joueurs du calibre de Wynand Olivier ou Rene Ranger, le MHR a cette saison jeté son dévolu sur l'international australien Ben Mowen, troisième ligne centre de son état. Affichant de solides mensurations (1m95 pour 110kg), il fera donc concurrence à Alex Tulou au couloir. Dans la plus pure tradition australienne, il possède néanmoins un profil un peu plus aérien, et présentera une belle alternative à la présence dévastatrice du Samoan, en plus de son expérience internationale puisqu'il totalise 11 sélections (dont un capitanat face à l'Angleterre en 2013) avec les Wallabies. A noter que Mowen, retenu pour participer aux demi-finales du Super Rugby avec les Brumbies, n'arrivera pas dans l'Hérault avant août.

Le Wallaby Ben Mowen, nouvelle attraction à Montpellier
Le Wallaby Ben Mowen, nouvelle attraction à Montpellier - Icon Sport

Le joueur à suivre: Samisoni Viriviri

A suivre certes, mais il faudra s'accrocher! Car ses premières prises de balle sur le terrain d'entrainement du MHR ont déjà laissé entrevoir une propension certaine à dévorer les espaces. Après les Talebula, Nalaga ou Nagusa, c'est donc un nouvel ovni fidjien qui débarque dans le Top14. Reste à savoir si l'intéressé, qui n'a jusqu'alors connu le haut niveau que sur les pelouses du rugby à 7 (élu joueur de l'année la saison passée), arrivera à s'adapter aux joutes du Top14. Le cas échéant, le MHR pourrait bien s'être trouvé une nouvelle arme fatale pour venir bousculer le duo Ranger-Nagusa (le Néo-Zélandais pourrait cependant être replacé au centre cette année).

Le jeune joueur que vous allez découvrir: Teddy Iribaren

De la Pro D2 au haut du Top14, il n'y a qu'un pas. Un grand pas. Que Teddy Iribaren va tenter de franchir cette saison. Fraichement arrivé de Tarbes pour suppléer le départ d'Eric Escande, l'ancien Tarbais n'aura sans doute pas la tache facile, mais une belle carte à jouer. En toute humilité. "J'arrive dans le clubs où jouent selon moi les deux meilleurs demis de mêlée français. Donc je ne me fixe pas d'objectif si ce n'est d'apprendre et d'essayer d'emmagasiner du temps de jeu", soufflait-il lors de ses premières semaines avec le groupe montpelliérain. Sous l'aile de Fabien Galthié, on ne doute pas un instant qu'il recevra les meilleurs enseignements. Qui ont d'ailleurs plutôt bien réussis à Jonathan Pélissié devenu international, ou à Escande ayant signé son premier contrat professionnel à Toulon. A suivre donc.

Benoît Paillaugue, Jonathan Pélisié et Teddy Iribaren discutent après l'entraînement - 15 juillet 2014
Benoît Paillaugue, Jonathan Pélisié et Teddy Iribaren discutent après l'entraînement - 15 juillet 2014 - Rugbyrama

Préparation estivale: dans le dur, comme d'habitude

Comme le soulignait Benjamin Fall après ses premières sueurs héraultaises, il faut bien cela pour pratiquer "l'énorme volume de jeu du MHR sur les quatre dernières saisons". Et comme à l'accoutumée pendant l'été, les Cistes ne se sont pas montrés avares d'efforts, afin de construire la "caisse" leur permettant de déplacer le ballon comme ils aiment le faire. Les recrues ont donc dû rapidement se mettre au diapason. "Ça se passe très bien, comme à chaque préparation. Il y a déjà une bonne cohésion. Et même si ça va prendre du temps, vu que nous avons un système atypique en défense comme en attaque, les jeunes et les recrues sont bien intégrés", expliquait François Trinh-Duc. Le MHR aura d'ores et déjà l'occasion de se tester ce vendredi soir (20h45), puisqu'il recevra les Saracens lors du Montpellier Summer Rugby (précédé de Lyon-Oyonnax), une initiative du président Mohed Altrad.

 
 

commentaires


  • sauteprune28/07/2014 17:29

    il devrait vous surprendre agréablement ! c'est un phénomène !

  • johnwell28/07/2014 09:50

    Irribaren est entré à l'heure de jeu en remplacement de Pélissier qui a glissé à l'ouverture (sortie de Selponi qui a fait un très bon match avec bcp d'initiatives). Irribaren a été très actif, il sort vite les balles et distribue bien des 2 cotés. Il est à l'origine de 2 très bonnes séquences des 3/4...

  • etmilou27/07/2014 14:13

    au secours ! à lire demain : camou veut se représenter, pour dit il : achever son oeuvre...c'est déjà fait il a éxécuté notre rugby ...