Icon Sport

Top 14 - Morgan Parra (Clermont): "J'ai la chance de pouvoir jouer avec deux très bons ouvreurs"

Parra: "J'ai la chance de pouvoir jouer avec deux très bons ouvreurs"

Mis à jourLe 28/08/2014 à 12:47

Publiéle 28/08/2014 à 12:47

Mis à jourLe 28/08/2014 à 12:47

Publiéle 28/08/2014 à 12:47

Article de Julien TEILLER

Nouvelle charnière avec Camille Lopez, chronomètre pour les buteurs et limite de trente matches pour les internationaux, le demi de mêlée Morgan Parra s'exprime sur les changements du début de saison. Et estime que malgré ses deux victoires, Clermont a encore des progrès à faire.

Comment abordez-vous ce match face à Montpellier, qui balbutie un peu son début de saison ?

Morgan PARRA: Même s'ils ont connu deux matches difficiles, ils ne sont pas loin de gagner, et même largement, le premier contre le Racing. On sait qu'ils viennent avec des intentions. Face à eux dans les années passées, c'était tout ou rien. Mais c'est une équipe qui commence à bien se connaître, qui envoie du jeu et qui est tout près de le maîtriser parfaitement. En ayant perdu leur premier match à la maison, ils sont dans l'obligation de venir chercher des points ici, donc on est prévenus. Ce sera très difficile, comme tous les matches cette saison. Il faut les aborder avec le respect de l'adversaire, que ce soit un prétendant au titre ou une équipe qui joue le maintien.

Le match avait été un peu électrique l'an dernier, et notamment pour vous avec ce carton rouge pour un "coup de tête" sur René Ranger ?

M.P.: J'ai toujours eu ce tempérament nerveux et impulsif, maintenant il n'y avait peut-être pas lieu d'aller jusque là... Même si je pense que je ne le touche pas. Mais c'est terminé.

Comment jugez-vous le début de saison de Clermont ?

M.P.: On fait une bonne première période face à Grenoble, une deuxième difficile mais "ça gagne", comme on dit, et c'est l'essentiel. A Brive, on fait un match plutôt propre sur l'agressivité, le combat et la défense. Notre état de fraîcheur physique et mentale nous permet d'aller chercher ce genre de performance à l'extérieur. On a bien débuté en stoppant leur gros numéro 8 (Koyamaibole, ndlr), qui nous avait fait énormément souffrir l'année dernière. Ça a mis un coup sur la tête des Brivistes, et ça nous a permis d'attaquer le match plus sereinement. Maintenant il faut essayer demain soir (vendredi, ndlr) d'envoyer plus de jeu et de mieux le maîtriser.

" Camille attaque peut-être un peu plus la ligne, alors que Brock fait jouer un peu plus"

Camille Lopez a été très performant à Brive. Qu'est-ce que ça change pour vous de jouer avec lui par rapport à Brock James ?

M.P.: J'ai la chance de pouvoir jouer avec deux très bons ouvreurs. Ce qui change c'est que l'un parle un peu mieux français que l'autre (sourire)... Ils ont deux jeux différents. Camille attaque peut-être un peu plus la ligne, alors que Brock fait jouer un peu plus. Mais Camille vient d'arriver, il faut d'abord qu'il connaisse et comprenne bien les joueurs qu'il a autour de lui, et après il trouvera ses repères aussi bien que Brock.

La limite des trente matches fixés pour les internationaux, vous y pensez ?

M.P.: Ce n'est pas à nous de le faire, c'est au staff de gérer ces trente matches. Mais tu te dis que tu joues certains matches importants, et qu'avant les phases finales, quand ce sera encore plus important, tu ne pourras peut-être plus jouer les gros matches... Je ne sais pas trop quoi en penser. C'est la première fois que ça arrive, on va voir comment ça évolue.

Comment gérez-vous les nouvelles dispositions pour les buteurs ? Ça change votre routine ?

M.P.: Je ne mettais pas non plus un temps exagéré pour mes tirs au but, donc ça ne modifie pas vraiment ma préparation. Ça ne met pas une pression supplémentaire, mais c'est vrai que quand on pose le ballon sur le tee, on regarde le chronomètre pour voir si on a le temps. Mais ça ne change pas grand chose.

Morgan Parra - Clermont Grenoble - 16 août 2014
Morgan Parra - Clermont Grenoble - 16 août 2014 - Icon Sport
0 commentaire
Vous lisez :