Icon Sport

Top 14 - Guy Novès (Stade toulousain): "On ne va surtout pas se relâcher maintenant…"

Novès: "On ne va surtout pas se relâcher maintenant…"

Mis à jourLe 17/02/2015 à 17:26

Publiéle 17/02/2015 à 17:26

Mis à jourLe 17/02/2015 à 17:26

Publiéle 17/02/2015 à 17:26

Article de Martine LOYER

Revenu dans le Top 6 après sa victoire à Castres avant la trêve internationale, le Stade Toulousain et son manager général, Guy Novès, déjà battus deux fois à domicile cette saison, se méfient tout de même de la venue du LOU samedi.

Comment le Stade toulousain a-t-il occupé cette trêve internationale ?

Guy NOVES: On a eu une vraie semaine de repos (du 2 au 9 février NDLR) et une reprise avec un travail très sérieux effectué par les joueurs présents. Les joueurs blessés ont également profité de ces deux semaines pour essayer de réintégrer le groupe le plus rapidement possible

Justement, quelles sont les nouvelles concernant Louis Picamoles, notamment ?

G.N: Lui, comme Imanol (Harinordoquy) ou Luke (McAlister) vont effectivement mieux. On verra bien si Louis peut jouer contre Lyon, sachant que nous étions déjà dans cette configuration avant Castres où nous avions tout fait pour pouvoir le faire jouer (titulaire, il était sorti sur blessure en première mi-temps, NDLR). On verra au cours de la semaine les sensations des uns et des autres, en revanche Dusautoir, Maestri et Huget seront eux au repos.

Comment appréhendez-vous cette prochaine rencontre face au Lou ?

G.N: Il faut respecter cette équipe de Lyon. Surtout après notre performance particulièrement aboutie du match aller (41-17, bonus offensif, ndlr), notamment par rapport aux résultats des autres équipes là-bas. Depuis ce match, Lyon n’a fait que monter en puissance, en enchaînant les bonnes performances. Ils en ont perdu certains de très peu et gagné d’autres face à des équipes référence. Cela va être compliqué et il faut bien se remobiliser, surtout après les vacances.

" Ce n’est pas si simple que ça quand des gens ont faim et qu’ils doivent se battre entre eux"

On se souvient qu’après les dernières vacances, en novembre dernier, le Stade toulousain avait connu une période compliquée, ce contexte vous inquiète-il ?

G.N: On a bien bossé mais c’est toujours pareil, si le Lou n’est pas d’accord pour nous laisser gagner, ce sera évidemment plus compliqué…

Dans le vestiaire, le fait d’être revenu dans le Top 6 est-il perçu comme quelque-chose d’important ?

G.N: Non, non, ce n’est pas important (ironique). Non, ce n’est pas le fait d’être revenu dans les six mais plutôt d’avoir gagné à Castres après un match compliqué pour les deux équipes, sur un terrain boueux, face à des joueurs que l’on connaît bien et avec qui nous avons d’excellents rapports. Ce n’est pas si simple que ça quand des gens ont faim et qu’ils doivent se battre entre eux. Maintenant nous avons notre destin en main à nouveau, mais on a aussi l’expérience de ces défaites à la maison, notamment celle face à Grenoble qui nous a fait très mal. Cela peut encore nous arriver et on ne va surtout pas se relâcher maintenant.

Guy Novès (Toulouse) en discussion avec David Darricarrère (Castres) - 31 janvier 2015
Guy Novès (Toulouse) en discussion avec David Darricarrère (Castres) - 31 janvier 2015 - Rugbyrama
0 commentaire
Vous lisez :