Icon Sport

Top 14 - Grenoble: Rory Grice, c’est vraiment la classe !

Grice, c’est vraiment la classe !

Le 30/03/2016 à 14:35

TOP 14 - S’il n’a pas marqué contre La Rochelle samedi dernier, le numéro huit de Grenoble, Rory Grice, a livré une nouvelle prestation de haut niveau et délivré notamment une magnifique passe chistera sur le premier des deux essais de Xavier Mignot. Le Néo-Zélandais, 26 ans samedi, reste modeste quand il évoque ses performances individuelles.

On ne peut plus parler de révélation au sujet de Rory Grice, mais de confirmation. Depuis son arrivée à Grenoble à l’été 2014 en provenance de Waikato, le troisième ligne centre démontre semaine après semaine que le FCG a eu du flair en allant le chercher en Nouvelle-Zélande. Cette saison, il continue de faire un bien fou au club isérois, actuel neuvième du Top 14, en avançant ballon en main, en plaquant et en marquant des essais.

Il est en à six, égalant déjà son total de la saison 2014-2015, dont cinq depuis début 2016. Celui au Stade français (33-18), le 27 février, en arrachant le ballon des mains de Jono Ross dans un ruck, puis en raffûtant Morne Steyn était impressionnant de puissance et de détermination. Son doublé contre l’ASMCA, le 4 mars, alors que son équipe vivait une soirée cauchemardesque (12-45), a fait causer dans le milieu de l’ovalie.

L'essai de Grice face à Paris

L'essai de Grice face à ParisAFP

"Quand on est allés à Toulon (38-8, le 12 mars, ndlr), j’ai parlé avec les entraîneurs qui m’ont dit: ‘Grice a été énorme contre Clermont’", confie Bernard Jackman, l’entraîneur en chef de Grenoble. C’est très souvent le cas pourrait-on écrire. "Je suis dans une bonne période. C’est chanceux. Il y a un peu de travail", explique Rory Grice. Seulement "un peu"? L’intéressé finit par retirer le "un peu". Mais cette réponse traduit toute sa modestie quand il évoque ses prestations.

Mignot: "Rory fait partie des grands de ce Top 14"

Un trait de caractère que confirme l’ailier Xavier Mignot, dithyrambique au sujet de son coéquipier et ami au FCG. Dans la vie de tous les jours, c’est un mec qui ne se prend pas la tête et qui rigole, il est blagueur aussi. Il est très, très gentil, Rory, et très modeste. Sur le terrain, il répond toujours présent. Il est à chaque fois au-dessus du lot. Je pense qu’il fait partie des grands de ce Top 14. C’est vraiment un très bon joueur que j’apprécie énormément sur le terrain comme en dehors.

Grice face au Stade français

Grice face au Stade françaisIcon Sport

Si contre La Rochelle samedi dernier (39-23), Grice n’a pas marqué, il n’en a pas moins été décisif notamment sur le premier essai du jeune ailier, en fixant Sazy et Barraque et en adressant une passe chistera au contact pour Mignot. "J’avais beaucoup d’espaces à l’intérieur et à l’extérieur, j’ai couru et fait une petite passe. Ce n’était pas difficile", minimise-t-il, félicitant l’ancien Berjallien pour sa vitesse de course.

Pour le destinataire de cette offrande, ce qu’a fait le numéro huit est loin d’être facile. Je sais que Rory est capable de tout faire. Il gagne la ligne d’avantage, fait peut-être 20 ou 30 mètres avec le ballon et puis après il me sert dans un fauteuil. Je vais dire l’inverse de lui: c’était facile, je n’avais plus qu’à courir, c’est lui qui a fait tout le boulot avant.

Jackman: "Il va être encore meilleur, c’est sûr"

"Si tu as joué dans l’équipe néo-zélandaise à 7, tu es pas mal", glisse Bernard Jackman. Il n’y a pas beaucoup de gars aussi massifs que Grice. Normalement, ce sont des mecs avec de la vitesse. Lui, il a la vitesse, la technique, la puissance. Pourtant, son entraîneur pense qu’il a encore une marge de progression: "Il est capable de mieux. Il va être encore meilleur, c’est sûr. Il est très performant en attaque, en défense mais il va travailler sur la touche par exemple. Il fait des gros plaquages mais doit améliorer sa régularité dans ce secteur, parce qu’il sait gratter les ballons. Après, on l’adore. C’est quelqu’un de facile à entraîner. Il est décisif pour l’équipe. Il mérite beaucoup de temps de jeu".

Rory Grice avec les All Blacks à 7 en 2011

Rory Grice avec les All Blacks à 7 en 2011AFP

Grenoble a très vite compris l’intérêt de garder le plus longtemps possible l’un des ses meilleurs éléments. Après avoir déjà prolongé la saison dernière jusqu’en 2017, Rory Grice est depuis septembre 2015 sous contrat avec le FCG jusqu’en 2019. Samedi, le Néo-Zélandais fêtera ses 26 ans. Il espère s’offrir comme cadeau d'anniversaire avec Grenoble une victoire à Oyonnax et "faire une belle fête après".

0
0