La joie des Grenoblois après leur victoire contre La Rochelle, qui leur assurait leur montée en Top 14 - 14 avril 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, FCG-ASR: La Rochelle, un très bon souvenir pour les Grenoblois

La Rochelle, un très bon souvenir pour les Grenoblois

Par Laurent GENIN
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/09/2014 à 09:38 -
Par Laurent GENIN - Le 04/09/2014 à 09:38
Le FCG reçoit samedi soir au Stade des Alpes l’Atlantique Stade Rochelais. En 2012, alors que les deux clubs évoluaient encore en Pro D2, Grenoble l’avait emporté 35-3 validant sa remontée en Top 14. Alors forcément, ces excellents souvenirs restent dans les mémoires des Grenoblois qui sont encore au club aujourd’hui. Même si les deux équipes et le contexte ont désormais évolué.
 

Le 14 avril 2012. Cette date, certains joueurs grenoblois et leurs supporteurs s’en souviennent certainement. A l’issue d’un succès bonifié contre La Rochelle pour sa deuxième délocalisation de son histoire au Stade des Alpes, le FCG remontait dans l’élite du rugby français, sept ans après l’avoir quittée. Parmi les joueurs présents sur la feuille de match, six sont encore au club aujourd’hui : Albertus Buckle, Dayna Edwards, Naude Beukes, Valentin Courrent, Nigel Hunt et Fabien Gengenbacher. Côté rochelais, Nicolas Djebaïli, Julien Berger, Romain Sazy, Damien Cler et Uini Atonio avaient connu ce naufrage dans l’Isère.

Forcément côté grenoblois, les bons souvenirs reviennent vite à la surface quand on évoque le sujet. "C’était un match particulier puisque si on le gagnait on était sûrs de monter", rappelle le demi de mêlée Valentin Courrent. "On l’avait très bien préparé et pris par le bon bout. On marque tôt, on prend vite le score. Après, c’était un Stade des Alpes rempli avec une très bonne ambiance. Le public a poussé tout le match et a fêté ça avec nous. Du monde était rentré sur la pelouse, on avait fait le tour d’honneur au milieu du public, c’était quelque chose de vraiment sympa. C’est un des bons souvenirs avec les victoires (en Top 14) sur Toulon et Toulouse au Stade des Alpes." "Dans le rêve, on n’aurait jamais imaginé marqué trois ou quatre essais", confie le pilier Albertus Buckle. "C’était génial. C’est un de mes trois, quatre meilleurs souvenirs à Grenoble, avec les victoires à Toulon et au Racing la saison dernière." Le Sud-Africain se souvient du "bel essai de Péloche" (Jonathan Pélissié), celui de "Buto" (Aloisio Butonidualevu) et aussi de l’après-match. "C’était euphorique". "Après le match de Béziers, une semaine après, on a reçu le bouclier, des feux d’artifices ont été tirés", ajoute tout sourire Buckle.

Courrent : "Quand on bat le Stade toulousain, on est revenus en Top 14. Les Rochelais ont leur place."

"C’est un peu lointain", déclare Sylvain Begon, déjà aux commandes des avants du FCG il y a deux ans, "mais c’est vrai que quand on est Grenoblois, ça reste un bon souvenir. Après, de l’eau a coulé sous les ponts. Nos joueurs pour la plupart sont partis, eux ont changé plusieurs joueurs de l’effectif. Ça n’a plus beaucoup d’importance d’en parler aujourd’hui." Begon préfère évoquer l’équipe rochelaise actuelle. "On n’est pas fous, on a vu les matches de La Rochelle. A la 30e minute, ils étaient au contact de Toulon, après ils ont eu deux cartons. Ils ont pris des points coup sur coup. C’est un peu la même histoire à Brive. Il ne faut pas se tromper, La Rochelle est une bonne équipe, elle l’a montré par son parcours la saison dernière en Pro D2 et le week-end dernier contre Toulouse. C’est une équipe redoutable. Ça va être un match compliqué." "On a vu la semaine dernière que c’est une équipe qui n’hésite pas à jouer", souligne Courrent. "Quand on remonte en première division, le Stade toulousain est une équipe qu’on veut battre. Quand on les bat, on est revenus en Top 14. Les Rochelais sont revenus, ils ont leur place. Ils vont venir ici pour continuer sur cette dynamique. Nous, il faut confirmer les deux premiers matches qui ont été beaux (Clermont et Montpellier) mais avec deux défaites et ce match la semaine dernière (contre Bordeaux) où on l’a emporté avec le bonus." Mardi le FCG a travaillé la mêlée qui a été "un peu chahutée en deuxième mi-temps contre Bordeaux", dixit Begon, alors que celle de La Rochelle dominait son homologue toulousaine. "C’est un secteur qui va être important samedi", reconnaît l’entraîneur des avants. "On a bien travaillé cette semaine. On est confiants." Aux Grenoblois de confirmer, ce week-end, leur succès bordelais.

Les Grenoblois fêtent leur montée en Top 14 après la large victoire contre La Rochelle - 14 avril 2012
Les Grenoblois fêtent leur montée en Top 14 après la large victoire contre La Rochelle - 14 avril 2012 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×