Le talonneur de Castres, Brice Mach - Icon Sport
Top 14

Top 14 - Brice Mach (Castres): "Si on perd, cela voudra dire qu’on mérite d’être derniers"

Mach: "Si on perd, cela voudra dire qu’on mérite d’être derniers"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/03/2015 à 10:47 - Publié le 04/03/2015 à 15:30
Par Jérémy DESOBLIN - Le 05/03/2015 à 10:47

Le talonneur international du CO, Brice Mach (28 ans, 3 sélections), aborde la réception de Lyon, cruciale pour le maintien. Ainsi que sa prolongation de contrat, qui pourrait donc l'amener à évoluer avec Castres en Pro D2.

Depuis la défaite à Oyonnax (23-13), quel a été le programme pour le Castres olympique?

Brice MACH: On a fait pas mal de physique et aussi beaucoup de rugby. Avec la venue de Mauricio Reggiardo, il a fallu intégrer quelques paramètres différents.

Comment se passent justement les entraînements avec Mauricio Reggiardo?

B.M: L’arrivée de Mauricio Reggiardo a provoqué une sorte d’électrochoc au sein du groupe. Cela a permis à tout le monde de se resserrer. Cela a amené un peu de changement et de la nouveauté. Cela a certainement fait du bien aux têtes.

Comment vivez-vous la situation du club au quotidien, qui se complique toujours davantage?

B.M: C’est une situation que tout le monde vit mal. On est tous touchés dans nos égos et dans notre fierté. Mais on ne va pas lâcher et c’est certain qu’on ne lâchera rien jusqu’à la dernière journée de championnat.

Brice Mach et le reste du groupe castrais
Brice Mach et le reste du groupe castrais - Icon Sport

Cette année, rien ne semble fonctionner correctement pour le CO. Le moral est-il toujours au beau fixe?

B.M: C’est vrai que pas grand-chose ne nous sourit en ce moment. Rien ne va vraiment bien. Mais depuis le changement, on est passé à autre chose. On se dit simplement que l’on va tout faire pour provoquer les choses en notre faveur. On est un groupe et on joue tous les uns pour les autres. On a tous oublié les intérêts individuels. Je crois que tout le monde l’a bien assimilé.

" Beaucoup de clubs auraient implosé de l’intérieur mais ce n’est pas notre cas"

Est-ce dans ces moments que l’on voit la force d’une équipe?

B.M: On voit vraiment le collectif qui se resserre au lieu de se disperser. On est un groupe sain. Beaucoup de clubs auraient implosé de l’intérieur mais ce n’est pas notre cas. Cela prouve que notre groupe est sain. Il y a eu du mieux face à Oyonnax et maintenant, on doit conjurer le mauvais sort et pousser la chance à venir à nous. Elle ne viendra pas d’elle-même.

Quel regard portez-vous sur le Lou, votre prochain adversaire?

B.M: C’est une très bonne équipe. Lyon propose énormément de jeu et joue beaucoup de ballons. Ils cherchent à jouer tous les ballons sans se poser trop de questions et ils n’hésitent pas à relancer. C’est une équipe très dangereuse.

Brice Mach avec les Bleus - Tournoi 2014
Brice Mach avec les Bleus - Tournoi 2014 - Icon Sport

Pour rester dans la course au maintien, la victoire est impérative. Comment gérez- vous cette pression négative?

B.M: C’est très difficile à gérer mais quand on se resserre, on peut faire tampon face à cette pression négative. Aujourd’hui, on prépare le match de Lyon le plus sérieusement possible et si on perd, cela voudra dire qu’on mérite d’être derniers du championnat.

Comme Castres, Lyon n’a jamais gagné à l’extérieur mais reste sur une très belle prestation à Toulouse

B.M: Exactement, Lyon est une équipe qui ne lâche rien du début à la fin de la rencontre. Lyon a réussi à prendre des bonus défensifs que nous n’avons pas été capables d’obtenir. Ils exploitent parfaitement leurs ballons et cela paye à un moment donné.

" J’estime que l’on a juste ce que l’on mérite. Si je dois jouer en Pro D2, je jouerais en Pro D2"

À titre personnel, vous avez prolongé votre contrat de deux saisons avec Castres. Comment vivez-vous la situation?

B.M: J’essaye de faire la part des choses. Jusqu’au dernier match, la saison n’est pas finie. Jusque-là, cela ne sert à rien de tergiverser et de se perdre dans des possibles négociations de contrat. J’essaye de tout donner sur le terrain et j’estime que l’on a juste ce que l’on mérite. Si je dois jouer en Pro D2, je jouerais en Pro D2. Après, je ne le souhaite pas et je ne sais pas du tout ce qu’il peut se passer dans trois mois. Et franchement, je ne me pose pas autant de questions que cela. Il arrivera ce qu’il doit arriver.

Cela signifie-t-il que vous pourriez évoluer en Pro D2 avec le Castres Olympique en cas de relégation?

B.M: Je connais la Pro D2 et je sais ce que c’est comme championnat. Elle a énormément évolué et elle n’a pas à pâlir de son évolution. Mais je connais aussi le pallier qu’il y a avec le Top 14. Je n’ai pas envie de connaître à nouveau cela. C’est vraiment très compliqué à défendre comme point de vue.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×