Yann Lesgourgues lors de l'un de ses derniers matchs avec Biarritz - 12 avril 2014 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Bordeaux-Bègles : Signe indien, rebond, Chaban, ambitions... voici Yann Lesgourgues

Signe indien, rebond, Chaban, ambitions... voici Yann Lesgourgues

Par Pierre FALAR
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/07/2014 à 14:45 -
Par Pierre FALAR - Le 30/07/2014 à 14:45
Marqué par la descente de Biarritz en Pro D2, le jeune demi de mêlée Yann Lesgourgues a rejoint Bordeaux-Bègles avec beaucoup d'ambitions. Aujourd'hui, il a hâte de découvrir Chaban-Delmas, ainsi que l'ambiance de son nouveau club. Portrait.
 

Le goût...de la défaite

Il a fini la saison dernière en boulet de canon, inscrivant un essai lors des trois dernières journées. Mais cela a juste suffi à rendre la pillule moins amère, après une saison cauchemardesque avec vingt défaites concédées par le BO, où il a débuté en 2009 à l'âge de 18 ans. Quand on lui demande quel est son premier objectif en Gironde, Lesgourgues ne tergiverse pas: "j'ai besoin de gagner, de renouer avec la victoire, d'être enthousiaste, de bonne humeur. C'est super important pour un joueur car c'était difficile au BO". Etrange paradoxe, c'est dans ces moments difficiles que l'ancienne doublure de Dimitri Yachvili s'est véritablement révélée (19 matchs, 12 titularisations). "J'ai beaucoup joué, j'ai essayé de prendre le maximum de plaisir quand j'étais sur le terrain. Après les résultats étaient négatifs donc c'était compliqué. J'ai réussi à m'amuser sur certains matches, il faut que je continue comme ça avec Bordeaux".

Besoin de retrouver une bonne dynamique

En janvier dernier, le natif de Bayonne mais originaire du sud des Landes a fait le choix de rejoindre l'UBB malgré une offre de Biarritz similaire. "Un changement de vie, un nouveau challenge, dans une équipe avec une bonne ambiance", explique-t-il. "Les joueurs de Bordeaux dégageaient cette impression-là l'an dernier et je ne suis pas du tout surpris, je m'attendais à ça. Ca a confirmé ce que je pensais, que ça vivait bien, avec une bonne relation entre le staff et les joueurs". A l'issue d'une préparation que lui aussi a trouvé "chouette mais piquante où il a fallu se dépasser au contact du RAID ou du GIGN, avec aussi des moments ludiques", l'ancien biarrot semble avoir trouvé un bon feeling aux côtés des Heini Adams et Baptiste Serin, ses concurrents cette saison au poste de neuf. "Il y a une bonne relation avec Heini et Baptiste, ça peut faire avancer le groupe", estime cet amateur de surf averti.

Yann Lesgourgues à la mêlée pour Biarritz - 4 janvier 2014
Yann Lesgourgues à la mêlée pour Biarritz - 4 janvier 2014 - Icon Sport

Chaban, un stade qui le fait rêver

Lors de l'ultime journée du dernier Top 14, Lesgourgues avait affolé l'arrière garde girondine et séduit le public bordelais, admiratif et impatient à l'idée de retrouver le demi basque et ses fulgurances trois mois plus tard porter ses couleurs. "Je m'en souviens, sourit-il malgré la défaite (54-20). C'était le dernier match que je jouais avec le BO, j'avais envie de leur rendre par un bon match. J'avais aussi des coéquipiers avec qui je n'allais plus jamais rejouer. Je pensais à mon match, prendre du plaisir avec mes potes, mais pas trop à l'UBB car ce n'était pas l'objectif". Autre enseignement de cette dernière, Chaban, "un stade génial, plein, une ambiance de folie. Cette saison, j'ai vu qu'on avait dix rencontres programmées dans ce stade, j'ai hâte de vivre ces moments-là sous les couleurs de Bordeaux", poursuit cet habitué des délocalisations à Anoeta. "Dans les petits stades, çe n'est pas le même engouement, il y a plus de stress. Le public joue un rôle plus important quand c'est tendu, on les entend nous insulter, alors que dans grandes enceintes, c'est une toute autre ambiance qui règne, plus de phases finales".

Une volonté de rebondir dans un club qui porte de grandes ambitions

"J'ai trouvé un groupe qui est passé à côté de quelque chose l'an dernier. Je sais que cette saison, c'est l'objectif. Ils ne m'en parlent pas, mais ils ne veulent pas passer une deuxième fois à côté et c'est normal". A l'instar de ses nouveaux coéquipiers, des nouveaux arrivants biarrot (Gomez Kodela) ou catalans (Guitoune, S. Taofifenua, Guiry) qui ont connu la descente au printemps, Lesgourgues est en quête de rebond. Et "surtout de plaisir", fait-il remarquer, impatient de jauger le niveau réel de sa nouvelle équipe vendredi à Hagetmau contre le Racing et la semaine prochaine contre Toulouse à ... Aguilera.

Yann Lesgourgues - biarritz Bayonne - 28 septembre 2013
Yann Lesgourgues - biarritz Bayonne - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×