Fulgence Ouedraogo - Montpellier Castres - 5 septembre 2014 - Icon Sport
Top 14

Top 14, 4e journée: En tête, cinq équipes prennent la poudre d'escampette

En tête, cinq équipes prennent la poudre d'escampette

Par AFP
Dernière mise à jour Le 08/09/2014 à 09:45 - Publié le 08/09/2014 à 09:45
Par AFP - Le 08/09/2014 à 09:45

Des équipes commencent à se détacher en haut comme en bas du classement du Top 14 à l'issue de la 4e journée, à l'image de Clermont et Montpellier qui trônent en tête, avec déjà huit longueurs d'avance sur Castres.

Clermont et Montpellier se détachent

A domicile, l'ASM et le MHR ont étincelé lors de ce 4e épisode de la saison en faisant du petit bois de deux concurrents directs à la qualification pour la phase finale: le Racing-Métro (32-6) et Castres (43-10). De quoi marquer son territoire. Pour Clermont, il s'agissait aussi de se rassurer après avoir perdu sur le fil à Michelin contre Montpellier (21-20) le week-end précédent. Le MHR enchaîne de son côté une troisième victoire d'affilée en y ajoutant, cette fois, une grosse prestation offensive puisque six essais ont été inscrits. Au classement, ce duo compte 14 points et une longueur d'avance sur ses poursuivants. Tout l'enjeu sera de maintenir le rythme en déplacement lors de la prochaine journée, alors que Clermont se rendra à Toulouse et le MHR à Bordeaux. Un vrai défi.

Toulon et Stade français, la victoire aigre-douce

Les clubs varois et parisien ne versaient guère dans le triomphalisme, loin de là, après leurs victoires respectivement contre Bordeaux-Bègles (18-13) et Bayonne (34-29) samedi soir. Il faut dire que les deux formations ont rendu une copie parfois frustrante et entachée d'approximations. Toulon s'en est ainsi exclusivement remis à la botte de Frédéric Michalak pour l'emporter à Mayol. Et le Stade français, bien chanceux d'avoir décroché le bonus offensif à Jean-Bouin, a certes marqué cinq essais, mais il s'est fait de sacrées frayeurs en étant mené encore à un gros quart d'heure de la fin. Les deux n'accusent qu'une longueur de retard sur le duo de tête, une satisfaction. Mais il s'agira surtout d'être plus régulier et soigné lors de la prochaine journée. Une mission commune qu'ils tâcheront d'accomplir l'un face à l'autre samedi (20H45) à Mayol.

Sergio Parisse (Stade français) face à Bayonne
Sergio Parisse (Stade français) face à Bayonne - Icon Sport

Toulouse et le Racing attendus chez eux

Rouge et Noir et Ciel et Blanc sont repartis les valises chargées de regrets de leurs déplacements respectifs à Brive (défaite 26-19) et Clermont (32-6). Les Toulousains n'y arrivent décidément plus à l'extérieur. Déjà la saison dernière il avait fallu attendre la 19e journée pour les voir l'emporter hors de leurs bases. Le scénario se répètera-t-il alors que les hommes de Guy Noves se sont déjà inclinés lors de la 3e journée à La Rochelle (37-25)? Ils n'auront en tous cas même pas un point de bonus défensif à se mettre sous la dent et décrochent ainsi au classement, avec cinq longueurs de retard sur la tête. Il faudra se refaire une santé et surtout régler une conquête sur courant alternatif. Mais la suite s'annonce ardue: réception importante de Clermont, déplacements au Racing et à Bayonne. Le Racing, lui, se déplaçait à Marcel-Michelin sans grande pression après l'avoir emporté contre Toulon (17-10) lors de la 3e journée. Mais le club francilien peut s'en vouloir de n'avoir jamais rivalisé avec son adversaire qui avait partie gagnée à la mi-temps. Avec sept points de moins que Clermont et Montpellier, le Racing n'a pas le droit au faux-pas contre Lyon, à Colombes, samedi prochain.

Castres sous pression

Le champion 2013 et vice-champion 2014 connaît une entame compliquée. Le CO ne compte que six points (une victoire, un bonus offensif, un bonus défensif) et a complètement pris la marée vendredi soir après, il est vrai, avoir été rapidement réduit à 14. Il n'empêche, le club tarnais regarde davantage vers le bas que le haut du tableau pour le moment. En panne offensivement, connaissant de gros trous d'air défensifs, le CO doit entamer son redressement. Cela confère au prochain déplacement à La Rochelle une saveur particulière: les Maritimes doivent se montrer intraitables à domicile pour espérer se maintenir tandis que les Tarnais ont des points à rattraper.

Mathieu Raynal donne un carton rouge à John Beattie (caché) sous les yeux du capitaine Rodrigo Capo Ortega - Montpellier Castres - 15 septembre 2014
Mathieu Raynal donne un carton rouge à John Beattie (caché) sous les yeux du capitaine Rodrigo Capo Ortega - Montpellier Castres - 15 septembre 2014 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×