Fabrice Landreau, manager de Grenoble - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Fabrice Landreau (Grenoble): "A Montpellier, il faudra être un ton au-dessus qu'à Clermont"

Landreau: "A Montpellier, il faudra être un ton au-dessus qu'à Clermont"

Par Laurent Genin
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/08/2014 à 09:17 -
Par Laurent Genin - Le 20/08/2014 à 09:17
"Très impressionné par la prestation de Montpellier" malgré sa défaite contre le Racing-Métro, le directeur sportif de Grenoble, Fabrice Landreau, attend de son équipe qu’elle soit encore meilleure que ce qu’elle a pu réaliser à Clermont, samedi dans l’Hérault.

Quel sentiment dominait après votre match à Clermont (26-30) : la satisfaction d’avoir décroché un point de bonus ou la déception de ne pas l’avoir emporté ?

Fabrice LANDREAU : C’est exactement la question que j’ai posée dans le vestiaire. Il y a en certains qui sont frustrés et d’autres satisfaits. Chacun son ressenti. Moi, de l’extérieur, ce qui m’a plutôt plu, c’est qu’à 14-0 (après 12 minutes de jeu, NDLR) on a su répondre, alors qu’on aurait pu flancher, en pratiquant ce jeu collectif, qui est nouveau pour nous, où chacun a un rôle à jouer, avec les armes que l’on a travaillées depuis le début de saison. Ça nous a donné confiance dans le système.

Quelles sont les satisfactions sur ce match ?

F.L: Notre capacité à répondre collectivement au niveau offensif et le fait de s’être adaptés très rapidement au jeu très rapide proposé par Clermont-Ferrand, notamment sur les phases défensives. La mêlée ? L’arbitre était très content parce que les mêlées sont restées stables. Quand les deux équipes respectent le règlement à la lettre, les mêlées ne s’écroulent pas.

L’équipe a montré de réelles intentions de jeu sauf sur la dernière action où elle tape le ballon volontairement en touche. Est-ce que vous le regrettez ?

F.L: En fait, on a une possession, avant dernière touche dans notre camp et on perd le ballon en touche. Avec cette possession-là, on avait peut-être la possibilité de mettre Clermont-Ferrand un peu sous tension. Ce ballon a été perdu, Brock James nous a bien cantonnés dans notre camp. On a eu la dernière possession de balle à la 79e minute, on a avancé mais on est tombés rapidement par le sol. On a essayé de relancer, un en-avant a été commis... Clermont était vraiment bien en place, on était à 50 mètres de la ligne de but. On avait déjà donné énormément. Je pense que tout le monde était conscient qu’on avait raté le coup avant sur la touche. C’était la bonne décision. Si l’arbitre avait donné un avantage, une pénalité, sur cette avancée, je pense que c’était différent.

" Si on arrive à répondre présent, à rester au score avec Montpellier, on sera dans nos clous"

Vous vous déplacez une deuxième fois samedi, à Montpellier, peut-être déjà sous pression après sa défaite à domicile contre le Racing. Quels sont vos objectifs sur cette rencontre ?

F.L. : Produire du jeu, essayer d’être constants dans nos prestations. Si on arrive à répondre présent, à rester au score avec Montpellier, mettre en place ce qu’on a décidé cette semaine, on sera dans nos clous. On joue de gros calibres, qui seront vraisemblablement dans le carré d’as en fin de saison. J’ai été très impressionné par la prestation de Montpellier, qui ne s’est pas rendu les choses faciles avec des poteaux sur des pénalités, des essais refusés, un carton rouge, quelques maladresses dues à la précipitation. Il faudra vraiment être un ton au-dessus de notre match à Clermont.

Est-ce qu’un point serait déjà un bon résultat ?

F.L. : Cette année, chaque équipe qui prendra un point à l’extérieur, ce sera un bon résultat. Avec le bonus défensif à cinq points, c’est beaucoup plus compliqué de l’obtenir.

Fabrice Landreau dirige une séance d'entraînement des Grenoblois
Fabrice Landreau dirige une séance d'entraînement des Grenoblois - Rugbyrama
 
 

commentaires


  • BRENAS38FCG21/08/2014 18:25

    Tu as raison : certains ne sont pas encore informés que le FCG a renouvelé plus de la moitié de son effectif ; alors ils croient que 2015 sera comme 2014... Il ne faut donc surtout rien leur dire jusqu'à ce qu'ils reviennent au SDA voir leur équipe se mesurer avec les rouges et bleus. CHUT ......

  • BRENAS38FCG21/08/2014 18:16

    Il faut positiver : affronter l'ASM et le MHR en tout début de saison oblige le FCG à se construire et à trouver beaucoup plus vite une cohésion de l'équipe et de son jeu. Personnellement, je n'y vois que du bon pour l'avenir... Force et fierté !!!!

  • ThierryItalia21/08/2014 14:49

    Au vu de ce que Grenoble a fait au Michelin, le MHR doit très fortement se méfier du FCG. Ces deux équipes ont un jeu assez semblables très agréable à regarder. Que le meilleur gagne.