Rugbyrama

Clermont et Montpellier grands gagnants du Tournoi et des doublons, Toulouse principale victime

Clermont et Montpellier grands gagnants du Tournoi et des doublons, Toulouse principale victime

Le 23/03/2016 à 15:22

TOP 14 - Cinq journées de championnat ont été impactées par le déroulement du Tournoi des 6 Nations 2016. Surtout, trois week-ends ont fait office de doublons. Un calendrier dont a su profiter Clermont mais aussi Montpellier. Au contraire, Toulouse l'a payé cher.

Le Tournoi et ses trois doublons lors de Galles-France, Ecosse-France et France-Angleterre se sont avérés être une véritable aubaine pour Montpellier et sa colonie sud-africaine, pas concernée pas la compétition européenne. Le MHR, qui monte clairement en puissance, en a profité pour grimper de 3 places au classement (4e), en engrangeant 19 points au passage, sur 25 possibles. A la traîne sur le wagon des qualifiables avant le Tournoi, les Héraultais sont désormais idéalement placés pour aborder au mieux le sprint final.

Jacques du Plessis (Montpellier) - 19 mars 2016

Jacques du Plessis (Montpellier) - 19 mars 2016AFP

Ce qui est peut-être plus étonnant, c'est que Clermont (nouveau leader, 3 places gagnées) a fait encore mieux, réalisant un sans-faute ou presque (23 points). La machine auvergnate, pourtant privée par moments de quelques éléments importants (Jedrasiak, Vahaamahina, Chouly, Fofana, Spedding, Davies), a une nouvelle fois démontré la profondeur de son effectif. Surtout, l'ASMCA a pu compter sur des joueurs non convoqués par Guy Novès (Domingo, Kayser, Gérondeau, Parra, Lopez, Nakaitaci), des jeunes révélations en grande forme (Yato, Raka) ainsi que des étrangers performants (Toeava, Strettle).

Les points pris en Top 14 pendant le Tournoi 2016

L'UBB, Toulon et le Racing ont eux aussi plutôt très bien géré cette période souvent délicate pour conforter leur place dans le haut du tableau alors que Castres (1 place gagnée pour le CO, encore en course pour les barrages) et La Rochelle (2 places gagnées) se sont bien replacés. Pour Grenoble, Pau, le Stade français (qui aurait tout de même pu espérer mieux avec ses internationaux), Oyonnax et Agen, aucun changement véritablement notable n'est à signaler.

Une catastrophe pour Toulouse

L'équipe qui a le moins bien tourné durant ce Tournoi, c'est Brive, qui n'a glané que 3 petits points en 5 matches. L'explication tient plutôt du calendrier du Top 14. Le CABCL, belle surprise du début de saison, est tout simplement rentré dans le rang en se frottant notamment à Clermont, Toulon et Toulouse.

Le scénario catastrophe de cette nouvelle période de doublon, il est tout trouvé du côté du Stade toulousain. Amputés lors des doublons de Maestri, Camara, Picamoles (blessé face à l'Italie), Bézy, Doussain, Fickou et Médard, les Haut-Garonnais ont parfois manqué de réussite mais ont surtout perdu 4 places au classement! Co-leaders avant le Tournoi, les Toulousains, qui n'ont pris que 5 points en 5 journées, sont désormais sixièmes et dernier qualifié virtuel.

Imanol Harinordoquy (Toulouse)

Imanol Harinordoquy (Toulouse)Icon Sport

Au final, on peut remarquer que les 5 équipes ayant le mieux négocié cette absurdité du calendrier (Clermont, Montpellier, UBB, Toulon, Racing) figurent aux... 5 premières places du classement.

0
0