Maxime Mermoz - match Racing Metro - 23 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

3e journée Top 14, Racing Metro-RCT: À Toulon, la défaite est mal passée

À Toulon, la défaite est mal passée

Par Anthony Tallieu
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/08/2014 à 11:47 -
Par Anthony Tallieu - Le 31/08/2014 à 11:47
Repartis bredouilles de Colombes, les Toulonnais ont mal vécu leur première défaite de la saison en championnat contre le Racing (17-10). Une frustration accumulée au fil du match qui s'est traduite par une absence remarquée devant les médias.

Le RCT n'était plus habitué à perdre et cela s'est vu ce samedi. Vaincus lors du choc de la troisième journée face au Racing-Metro, les Varois n'ont de surcroît rien ramené d'Yves-du-Manoir, si ce n'est un premier revers en Top 14 depuis le 21 mars dernier (22-16 à Clermont). Il faut même remonter au 25 janvier dernier et un match à Brive pour voir le RCT rentrer sans rien d'un déplacement. Forcément de quoi désorienter un groupe et son staff, pas du tout enclin à venir s'exprimer sur le sujet à la fin du match.

Faisant fi du protocole, ils "oubliaient" de passer en zone mixte et filaient directement vers leur bus, à l'exception d'un Maxime Mermoz bien seul à assumer l'échec varois. Le trois-quarts centre international ne cachait cependant pas sa frustration vis-à-vis de la tournure des événements : "Le coach a des consignes claires, à nous de nous maîtriser et on a pu voir qu'on a manqué de maîtrise par moments, ce qui nous coûte pas mal de points. Je n'ai pas l'impression qu'on ait vraiment été en danger et je n'ai pas senti de leur part une réelle domination".

Mermoz : "On aura des choses à se dire dès dimanche matin"

Du haut de sa tribune, Bernard Laporte a lui aussi vécu difficilement la rencontre. Souvent agacé par le manque de vitesse et de fluidité dans le jeu des siens, ainsi que par une certaine lenteur à extirper le ballon des zones de rucks, le manager toulonnais ne tenait pas en place. Sur ce point, Mermoz apporte un bémol : "Est-ce que c'était les soutiens offensifs qui manquaient sur les rucks ou est-ce que c'était les Racingmen qui restaient allongés à chaque fois sur la balle ?", s'interroge t-il, tout en ajoutant : "On perd sur deux erreurs bêtes qui nous coûtent deux essais alors qu'il n'y avait pas de surnombre et qu'on n'était pas plus que ça en danger. Il suffisait d'être un peu lucide. Je pense qu'on aura des choses à se dire dès dimanche matin. En étant autant dans le match, on ne peut pas faire des fautes aussi grossières. Revenir sans même un bonus, c'est chiant !"

Des erreurs pas du tout du goût de Bernard Laporte, qui demandait plusieurs changements après l'essai de 80 mètres du Racing et un dernier passage victorieux de Maxime Machenaud dans la zone 0 (49e). Il quittait même sa place en tribune furibard, descendant les escaliers quatre par quatre, après un excès de gourmandise et David Smith et un en-avant de Rudy Wulf quelques secondes plus tard qui venaient mettre fin à une très belle séquence de jeu toulonnaise (61e). Autant de petites pierres dans le jardin toulonnais que l'ancien sélectionneur du XV de France et ses joueurs rumineront encore quelques temps sur la Rade.

Altercation entre Craig Burden et Brice Dulin lors du match Toulon Racing - 23 août 2014
Altercation entre Craig Burden et Brice Dulin lors du match Toulon Racing - 23 août 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • le biou de pignans05/09/2014 15:40

    Du très bon michalak

  • Marc Viateau03/09/2014 06:47

    Ville de rasta oui

  • arnaud83RCT02/09/2014 11:43

    quoi de prétentieux là dedans !! tu veux pas qu'on leur offre le thé et la victoire aussi, va faire de la danse toi