Morgan Parra (Clermont) face à Brive - Icon Sport
Top 14

16e journée Top 14 - Un récital et le fauteuil de leader pour Clermont

Un récital et le fauteuil de leader pour Clermont
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/01/2015 à 23:18 - Publié le 10/01/2015 à 22:33
Par Thomas GOURDIN - Le 10/01/2015 à 23:18

Clermont a passé six essais à Brive pour s'offrir le bonus offensif (44-20) et la tête du championnat. Une préparation parfaite avant le déplacement à Sale.

Le public de Marcel-Michelin a eu droit à une pluie d'essais pour le 93e derby du Massif Central. Après un vibrant hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo et de la tragique double prise d'otage en région parisienne, les supporters auvergnats ont en effet vu leurs protégés infliger une petite correction au voisin briviste (44-20). Avec cette victoire bonifiée, l'ASMCA reprend le fauteuil de leader au Stade français, large vainqueur vendredi soir de Castres.

Le film du match

Il aura cependant fallu attendre le second acte pour voir enfin le jeu s'emballer, la machine clermontoise basculer en mode rouleau compresseur et le spectacle être au rendez-vous. Dès le retour des vestiaires, Benjamin Kayser sonnait la révolte du peuple jaunard (42e), avant que Napolioni Nalaga ne se réconcilie avec son public en signant un doublé (52e, 55e). Ses 78e et 79e essais en Top 14, qui effaçaient les sifflets entendus au mois de décembre suite à l'annonce de son départ pour Toulon la saison prochaine.

"Rado", première

En moins d'un quart d'heure, Brive venait de prendre l'eau. Mais les Corréziens, qui auront eu le mérite de ne jamais fermer le jeu, se voyaient récompensés de leur abnégation puisqu'ils allaient passer la ligne adverse à trois reprises. Par Benito Masilevu en opportuniste (48e), par Riaan Swanepoel au terme d'une action de 60 mètres (64e), puis par Kieran Murphy qui profitait des largesses de la défense auvergnate (74e). Des réalisations surtout pour l'honneur. Car si elles avaient le mérite de menacer le bonus offensif clermontois, une trop grande indiscipline et des difficultés en mêlée allaient annihiler les efforts consentis dans les rucks et les possibilités d'espérer mieux.

D'autant qu'entre temps, un essai de pénalité était venu aggraver la marque (61e). Puis Ludovic Radosavljevic avait inscrit son tout premier essai en professionnel, à 26 ans et après une centaine de matchs sous la tunique jaune (67e). Concluant ainsi le récital de son équipe, qui avait également visité l'en-but adverse une première fois avant la pause. Alors en supériorité numérique suite au carton jaune reçu par Kevin Buys pour fautes répétées en mêlées, l'ASMCA avait en effet envoyé Jean-Marcellin Buttin derrière la ligne (32e). Le seul éclair dans une première mi-temps à la limite de l'ennui, avant le spectaculaire réveil des deux équipes qui allait donc propulser Clermont en tête du classement et repousser Brive juste au dessus de la ligne de flottaison. Avec trois points d'avance sur le premier relégable, Castres. ​

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×