De retour, le capitaine Fulgence Ouedraogo, devrait apporter son expérience au MHR - Icon Sport
Top 14

10e journée de Top 14 - Montpellier veut s'éviter la crise

Montpellier veut s'éviter la crise
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/11/2014 à 10:38 - Publié le 01/11/2014 à 10:23
Par Thomas CORBET - Le 01/11/2014 à 10:38

Habitué aux hivers chaotiques, le MHR cherchera à se relancer samedi à La Rochelle (18h30), après deux défaites consécutives en Coupe d'Europe. Il doit également rassurer sur son jeu.

Qu'on se rassure, le temps de la sinistrose n'est pas encore venu du côté du complexe Yves-du-Manoir. Certes, Montpellier a manqué son départ sur la scène européenne, mais il reste tout de même sur deux victoires en Top14. Toutefois, il plane chez les Cistes comme un climat de doute. Le discours du président Mohed Altrad adressé aux joueurs, est à ce titre la démonstration parfaite de cette mauvaise période. "Il était déçu de notre prestation, et c'est une des premières fois qu'il nous parlait comme ça. Mais dans son discours, il avait largement raison", souffle Fulgence Ouedraogo, incertain pour la rencontre de samedi. Des propos appuyés par ceux de son manager: "On n'est pas satisfait, on n'est pas très heureux, il n'y a pas grand chose de positif". Et ce, avant tout, sur le fond de jeu.

En effet, s'il y a doute en ce moment, c'est sur le terrain plutôt qu'au classement du championnat (4e, deux points derrière le 2e). Et avant une éventuelle victoire à l'extérieur, l'enjeu de la rencontre sera de retrouver un MHR emballant, qui a dernièrement eu tendance à jouer contre nature. Des victoires étriquées, glanées grâce à sa conquête, son jeu au pied. On taxerait presque les Héraultais de manque d'ambition. Un comble ! "On reste sur des mauvaises performances, et on veut montrer autre chose. L'équipe est sous pression, mais surtout par rapport à ce qu'elle produit. Cela fait quelques matchs que nous ne sommes pas satisfaits de nos prestations, de notre jeu. On n'arrive pas à mettre en place ce qu'on veut, et il y a une certaine forme de frustration qui en découle", admet le flanker.

"Une équipe complète et joueuse"

Fabien Galthié, s'il déplore la situation, tient bon la barre: "Ce que je peux dire, c'est que ce n'est pas fini. Il y a au moins une période compliquée chaque année, celle-ci en est une". Reste donc à voir si le déplacement chez les Maritimes arrive au bon moment pour le MHR. Même si, encore une fois, la pression du résultat n'est pas suffocante, une nouvelle contre-performance pourrait semer un peu plus la pagaille dans les têtes héraultaises. Qui n'ont en outre pas besoin d'un énième succès minimaliste. Ouedraogo poursuit: "Nous devons construire avec plus d'application. Nous avons une grosse conquête et des joueurs de qualité, mais tout ça doit nous servir à jouer tous ensemble. A nous de tenir le ballon, et mettre de l'agressivité".

Face à des Rochelais possédant de réels arguments offensifs, à l'image des Bobo, Botia ou Alofa, le manque de sérénité montpelliérain pourrait être préjudiciable. "Il n'y a pas de bon endroit pour se rassurer en Top 14, et le match à La Rochelle sera forcément difficile, âpre. Ils ont une grosse densité physique, un collectif fort, sont bons dans l'engagement et l'agressivité", énumère l'ancien demi de mêlée. "C'est une équipe joueuse, avec des joueurs capables de créer des brèches, devant comme derrière. Ils sont complets, et ce sera un déplacement délicat. Il faudra être en place en défense et se retrouver dans notre jeu", espère Ouedraogo. Afin de prendre un bon bol d'air maritime !

Fabien Galthié en bord de touche pendant Montpellier Saracens - 25 juillet 2014
Fabien Galthié en bord de touche pendant Montpellier Saracens - 25 juillet 2014 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×