Rugbyrama

Top 14 - Transferts: un marché plombé par les incertitudes

Un marché des transferts plombé par les incertitudes

Le 20/04/2014 à 15:21

Si les clubs de Top 14 ont dans l'ensemble verrouillé une bonne partie de leur recrutement pour la saison à venir, le suspense entourant la fin de l'exercice actuel pourrait raviver le marché des mutations.

Alors que dimanche s'est ouvert officiellement la période des mutations en Top 14, la plupart des mouvements sont connus de longue date et ont été assurés par des pré-contrats. Et comme lors des dernières années, Toulon a été le grand animateur du marché, avec un recrutement encore ambitieux et cette fois rajeuni. "Cette année, encore plus que les autres, j'ai tapé de partout, souligne le président du RCT Mourad Boudjellal. On a sondé 30 à 40 joueurs et on a ensuite décidé en fonction du ressenti et des retours que l'on a pu avoir. Aujourd'hui, le RCT démontre son attractivité et j'en suis satisfait". En attirant entre autres l'arrière gallois Leigh Halfpenny, l'ailier australien James O'Connor, le deuxième ou troisième ligne géorgien Mamuka Gorgodze ou encore le talonneur international français Guilhem Guirado, Toulon a frappé fort.

Grenoble en renouvellement

C'est le cas aussi de Bordeaux-Bègles. Après avoir prolongé l'intégralité de ses cadres, le recrutement girondin, issu pour l'heure du Top 14 (Beauxis, Gomez Kodela, Lesgourgues, Le Devedec) est en stand-by. En cas de qualification pour la Coupe d'Europe, plusieurs renforts pourraient intervenir. Grenoble, de son côté, s'était lancé dans un vaste renouvellement avec une dizaine d'arrivées déjà officielles, dont l'ailier sud-africain Gio Aplon. Mais la fin de saison cauchemardesque a fait appuyer le FCG sur le bouton pause. Si Brive, assuré de son maintien, a prolongé dix-neuf de ses joueurs, Oyonnax, Perpignan et Bayonne, qui luttent pour leur survie dans l'élite, nagent dans le flou et devraient s'activer une fois leur avenir précisé.

0
0