montage gorgodze davies vahaamahina - 18 decembre 2013 - Other Agency
 
Top 14 > - Transferts

Top 14 - Transferts: Déjà la tête à la saison prochaine

Déjà la tête à la saison prochaine

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/12/2013 à 14:52 -
Par Fabien Pomiès - Le 18/12/2013 à 14:52
Le Top 14 et les compétitions européennes sont à peine arrivés à mi-parcours que les clubs ont déjà dessiné leurs effectifs pour la saison prochaine, une schizophrénie nécessaire sur un marché de plus en plus concurrentiel.
 

De l'aveu général, pour présidents, entraîneurs, joueurs, c'est une période "ambiguë". De septembre à décembre, les coulisses s'animent pour tenter d'attirer ici ou là les meilleurs joueurs, en prolonger certains, en écarter d'autres. "C'est compliqué, entre la gestion de la saison en cours et celle de la saison suivante", relève l'entraîneur du Racing-Métro, Laurent Travers. "Il faut arriver à changer de casquette". "Mais en même temps, c'est une période assez grisante dans la mesure où l'on commence à réfléchir à comment on peut améliorer son équipe", ajoute Laurent Marti, président de Bordeaux-Bègles. "C'est une période où l'on rêve".

La durée moyenne d'un contrat étant de trois ans, les entraîneurs savent que "tous les ans tu as environ un tiers de ton effectif à renouveler, soit 10-11 joueurs", détaille Laurent Travers. Avec pour chacun le besoin d'anticiper, d'où les premiers renouvellements dès août et qui s'égrènent depuis des semaines. "La majorité de joueurs savent déjà ce qu'ils feront la saison prochaine. On s'est positionné sur 90% de l'effectif", assure ainsi Matthias Rolland, le manager de Castres.

"Des moments ultra-douloureux"

En revanche, la situation se tend au fur et à mesure pour les joueurs les moins désirés. "Trouver le bon moment pour annoncer à un joueur qu'on ne le gardera pas, tout en lui faisant passer les bons messages de façon à ce qu'il s'investisse jusqu'à la fin de la saison, ce n'est pas évident", souligne le directeur sportif de Clermont, Jean-Marc Lhermet. "Ca reste un sport où l'on a besoin de développer des valeurs humaines avec les mecs pour atteindre les objectifs", relève encore Laurent Marti, évoquant des moments "ultra-douloureux".

Entraîneur versé dans l'affectif, Gonzalo Quesada avoue lui aussi "appréhender" le moment où il devra signifier à un joueur qu'il ne sera pas gardé, une première pour lui. "Je vais le gérer à l'honnêteté", annonce le technicien du Stade français. En parallèle aux prolongations, des "gros coups" ont déjà été annoncés, comme la signature du deuxième ou troisième ligne montpelliérain Mamuka Gorgodze à Toulon, le centre gallois Jonathan Davies et le deuxième ligne de Perpignan Sébastien Vahaamahina à Clermont. "Dans la mesure où l'on est sur un marché hyper concurrentiel, le plus tôt on prend contact et on arrive à trouver un accord, le mieux c'est", explique Jean-Marc Lhermet, pointant la "stratégie de communication" autour de ces mutations, dans "l'affichage des ambitions pour la saison à venir, ce qui peut avoir un impact sur les partenariats".

"Notre compétition à nous"

En sous-main, les clubs se livrent donc à une "lutte féroce pour attirer des joueurs", précise le Clermontois. "On a eu dernièrement un cas un peu sensible avec Sivivatu, qui est un de nos joueurs-phare et qui a signé à Castres", poursuit-il, évoquant des arguments côté castrais "que l'on n'était pas capable de présenter". "C'est notre compétition à nous, les présidents", plaisante de son côté Laurent Marti.

Mais si les effectifs sont ébauchés pour la saison 2014-2015, rien n'est figé à la mi-décembre. "Même si on peut être un peu en retard, je veux être sûr de ne pas me tromper, de ne pas laisser partir des joueurs que l'on doit garder ou de faire venir des joueurs dont on n'a pas besoin", explique Quesada. Car les incertitudes sont nombreuses sur le plan sportif - qui en Pro D2 ? qui en coupe d'Europe ? - ou médical. Sans parler de la manne financière des droits télé. Elle pourrait débloquer quelques décisions mais elle est en suspens.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×