Laurent Travers - Racing métro - 7 decembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Racing Métro

Top 14, Racing Métro - Laurent Travers:"Il y a trois mois, l’essai d’Imhoff aurait été validé"

Travers: "Il y a trois mois, l’essai d’Imhoff aurait été validé"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/03/2014 à 10:28 -
Par Fabien Pomiès - Le 07/03/2014 à 10:28
Vainqueur de Castres samedi (25-15), le Racing-Metro a une nouvelle fois raté le bonus offensif. Des points laissés en route qui vont coûter cher dans la course effrénée aux barrages, et que regrette le co-entraîneur Laurent Travers.

Trois semaines sans Top 14, c’est beaucoup…

Laurent TRAVERS: Ça fait long ! Le groupe est en vacances cette semaine. On avait pris cette option de faire quatre rencontres sans coupure, de mettre à profit cette longue interruption pour laisser les joueurs au repos la première semaine et de finir à bloc sur les cinq derniers matchs. Après, on fait un très bon match contre Toulouse un mois avant, et il y a eu une coupure. Là, on sort d’un match accompli contre Castres et il y a une nouvelle coupure. J’espère que cela ne va pas casser notre dynamique.

La victoire contre Castres vous laisse la possibilité de croire encore aux phases finales…

L.T: C’est tout à fait ça. On parlait de huitième de finale contre le CO, et nous allons maintenant avoir droit à cinq huitièmes. Ce sera toujours le cas tant que nous sommes en course et que nous pouvons espérer. Face à Castres, nous avons fait une entame de match et une première période très intéressante en termes de vitesse et d’efficacité. Ce qui est dommageable, c’est que nous avions la possibilité d’accrocher le bonus, comme contre Toulouse: deux points qui étaient à notre portée et que nous laissons filer. Il y a trois mois de cela, l’essai d’Imhoff aurait été validé, car les mains de Fabrice vont vers l’arrière…

" Un poteau rentrant au lieu de sortant, une passe pas en avant, et nous sommes sixièmes ex-aequo  !  "

Le CO, qui a évité de justesse la défaite contre Toulouse à Pierre-Antoine (29-27) et qui vous empêche de prendre le bonus offensif, s’en sort plutôt bien non ?

L.T: Les faits sont réels: l’essai n’est pas valable puisque le ballon va vers l’avant. Mais il aurait été validé il y a trois mois. Contre le Stade toulousain, la transformation de Bézy, qui aurait fait terminer la partie sur un nul, tape le poteau. Vous leur enlevez deux points, vous nous rajoutez le bonus offensif contre eux, et nous serions aujourd’hui à égalité. Rendez-vous compte à quoi se joue une saison ! Un poteau rentrant au lieu de sortant, une passe pas en avant, et nous sommes sixièmes ex-aequo !

Parmi vos concurrents pour les phases finales, Grenoble est en train d’exploser en plein vol. N’est-ce pas le moment propice pour réaliser ce coup à l’extérieur, nécessaire au Racing pour accrocher le top 6  ?

L.T: C’est tellement resserré que les onze premiers ont encore la possibilité d’espérer. En ce qui concerne Grenoble, nous ne nous faisons pas d’illusion. Il y a toujours des périodes plus compliquées pour les clubs. Nous en avons connu une lorsque le FCG est venu nous battre chez nous. Cette coupure va leur permettre de recharger les batteries, et on sait très bien que le stade des Alpes va les transcender.

"   Nous devrons gagner trois matchs minimum  "

Ce match perdu à Colombes contre le FCG, Les deux bonus offensifs ratés contre Toulouse et Castres… Cela ne devient-il pas trop pour le Racing dans la course à la qualification  ?

L.T: La défaite à la dernière minute contre Grenoble a clairement été un tournant. Si on nous ajoute ces trois points-là, plus les deux points de bonus offensif que nous venons de perdre, regardez où nous serions aujourd’hui. Il reste cinq matchs et nous devons en gagner un maximum. Nous ne pouvons pas nous projeter et savoir contre qui on joue et où il serait plus facile de gagner. Tout le monde à quelque chose à jouer, et on ne peut pas faire de plans sur la comète. On ne se soucie que de nous, et c’est le message que nous avons fait passer aux joueurs. Nous devrons gagner trois matchs minimum.

 
 

commentaires


  • f�lix13/03/2014 21:18

    Cet individu se prend pour ce qu'il n'est pas. Avec Castres il y eu de la chance c'est tout. Le jeu de Castres est cent fois plus joli avec les nouveau entraîneurs c'est tout.!!!

  • Utilisateur60000001218315108/03/2014 13:35

    Le championnat est tellement serré que parfois se joue sur des détails... Personnellement, j'avais craint l'en avant depuis les tribunes, c'est juste dommage, parce qu'il cela aurait récompensé une belle action. C'est comme ça, c'est le jeu. Je pense que le FCG va se ressaisir, donc le RM92 ne doit pas relâcher (même si objectivement, je ne sais pas si le FCG a vraiment intérêt à figurer en 6ème place).

  • vicomté08/03/2014 10:29

    C'est sûr que dans un championnat, avec une victoire à 4 points, des points de BO et des points de BD, où au bout de 21 journées, il y a 10 points d'écart entre le 1er et le 10ème, il y a de quoi refaire les matches, les résultats et donc le classement... Mais on attend autre chose de l'entraîneur d'un club qui n'a recruté quasiment que des internationaux à l'intersaison et qui vraisemblablement aura toutes les difficultés pour terminer dans les 6.