Fulgence Ouedraogo à l'entraînement avec Montpellier - 27 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Montpellier - Fulgence Ouedraogo: "J'aurais préféré que la saison démarre plus tard !"

Ouedraogo: "J'aurais préféré que la saison démarre plus tard !"

Par Thomas PEROTTO
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/07/2014 à 10:26 -
Par Thomas PEROTTO - Le 17/07/2014 à 10:26
Tout juste de retour dans les rangs montpelliérains, après une pause minimaliste, le capitaine du MHR Fulgence Ouedraogo (27 ans, 36 sélections) a rejoint le groupe pour une reprise allégée. A Tignes, le troisième ligne aile international fait déjà le point sur l'année à venir.
 

Fulgence, dans quel état physique vous trouvez-vous actuellement ?

Fulgence OUEDRAOGO : La pause a été très courte entre la Tournée avec le XV de France et la reprise, je n'ai pu couper véritablement que deux semaines. La semaine dernière il a tout de même fallu que je m'entraîne. Physiquement ça va, mais il faut savoir si la pause a été suffisante pour enchaîner en suivant tout une saison. Mardi, c'était ma première séance d'entraînement, donc je n'ai pas repris le rugby avec le reste du groupe. Sur le côté, je fais du physique...

Dans quel état d'esprit avez-vous retrouvé le groupe ?

F.O. : C'est quasiment le même. Il y a quelques nouveaux joueurs qui sont présents, mais tous les nouveaux ne sont pas encore là. C'est un groupe qui se connaît plutôt bien donc l'ambiance est bonne. Les nouveaux ont pu être intégrés durant les trois semaines de préparation. Nous sommes encore en période de découverte mais on sent que le groupe vit bien.

Quel est vôtre rôle justement au sein du groupe, avec les nouvelles recrues ?

F.O. : C'est découvrir comme tout le monde ses nouveaux coéquipiers. Après, les intégrer un maximum dans notre système de jeu mais surtout dans notre vie de tous les jours et notre fonctionnement. C'est différent. C'est juste les aider à intégrer Montpellier du mieux possible.

Etes-vous habité par l'impatience de reprendre le championnat ?

F.O. : Pas forcément non, pas forcément (rires) ! Je souhaite déjà avoir une bonne période de préparation. On reprend le 16 août, ça arrive très vite. Il faut à la fois travailler très dur physiquement pour encaisser une saison supplémentaire mais travailler aussi sur le terrain, techniquement, pour être en place pour le premier match de championnat. Ca démarre fort. On l'a vu l'an dernier, tous les points coûtent très cher. J'aurais préféré que la saison démarre plus tard !

" Une nouvelle qualification pour les phases finales mettrait déjà Montpellier parmi les grandes équipes françaises"

En se qualifiant directement pour les demi-finales l'an dernier, Montpellier a franchi un cap. Comment en passer un supplémentaire en 2014-2015 ?

F.O. : La marche supplémentaire, c'est continuer notre progression. C'est difficile. L'an dernier on a trouvé une bonne dynamique et malgré quelques moments difficiles, on a su gagner notre place. On sait que ce sera très dur cette année. Il faut encore se battre, s'accrocher pour voir en fin de saison ce qu'on peut faire. Une nouvelle qualification pour les phases finales mettrait déjà Montpellier parmi les grandes équipes françaises.

L'échec de la dernière demi-finale, perdue en prolongation, a-t-il été bien digéré, voire effacé ?

F.O. : On n'en parle pas entre nous, mais pour les joueurs qui y étaient c'est toujours présent. C'est une défaite qui marque malgré tout. Je ne pense pas qu'il faille l'oublier. Au contraire, il faut s'en servir pour grandir et progresser. Et l'apport de nouveaux joueurs peut nous permettre de passer ce cap.

Fulgence Ouedraogo - Australie-France - 7 juin 2014
Fulgence Ouedraogo - Australie-France - 7 juin 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×