La joie des supporters de La Rochelle après la finale gagnée contre Agen en Pro D2 - 25 mai 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - "Ici, c’est La Rochelle" : le public au rendez-vous pour la reprise

"Ici, c’est La Rochelle" : le public au rendez-vous pour la reprise

Par Arnaud Bébien
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/07/2014 à 12:16 -
Par Arnaud Bébien - Le 26/07/2014 à 12:16
Un 25 juillet pour se souvenir du 25 mai dernier et de la montée en Top 14 ? Nul ne le sait mais le Stade rochelais a offert deux heures de rugby à son public vendredi soir pour une présentation de l’effectif et une opposition de 2 x 30 minutes, pimentée de sept essais et de francs engagements.

Sous le soleil de La Rochelle, ils sont nombreux à faire la queue à l’entrée du stade Marcel-Deflandre, en travaux. La grande tribune de Port-Neuf se remplit. On est venus en famille, casquettes et maillots à l’effigie du club. Deux mois après s’être quitté à Bordeaux lors de la finale d’accession – ou sur le Vieux port lors de la célébration de la victoire -, les Rochelais semblent impatients de retrouver "leurs" joueurs si l’on s’en tient à la foule qui a fait le déplacement.

Cette saison est celle du Top 14. Personne ne veut la rater. Du côté des abonnés, on se demande de quelle place on va suivre la saison. Est-ce bien judicieux d’en changer, de conserver l’actuelle ? La discussion occupe certains au bar, autour de quelques bières. Ils étaient déjà 4.000 à avoir renouvelé leur abonnement au 18 juillet. Les fidèles Bagnards sont présents, vêtus de leur longue tenue bariolée en jaune et noir.

Les acclamations du public pour ses joueurs

A 18h50, c’est la présentation des joueurs. Le staff technique ouvre le bal, des médecins à la logistique avant les coaches. Le puissant capitaine des Jaune et Noir, Uini Atonio, est le premier joueur à entrer sur le terrain. Jason Eaton, l’international black, est copieusement applaudi. Sa femme, en tribune, a sorti l’appareil photo pour immortaliser le moment. Elle est à côté d’autres épouses de joueurs, eux aussi originaires de l’Océanie. Arrive enfin le "casque d’or" sud-africain Cobus Grobler que Deflandre adore, à l’entendre entonner son prénom.

A 38 ans, l’ailier fidjien Sireli Bobo, auteur d’un majestueux essai en finale à Bordeaux contre Agen, est lui aussi un chouchou du public. Il avait d’ailleurs prolongé d’un an en fin de saison dernière. Le club n’a pas oublié son performant demi d’ouverture Fabien Fortassin, toujours en soins (pubalgie) au Centre européen de rééducation du sportif de Capbreton et dont le retour sur les terrains est attendu pour mi-septembre.

Joie de Damien CLER - La Rochelle Agen - 25 mai 2014
Joie de Damien CLER - La Rochelle Agen - 25 mai 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • modo2610/09/2014 12:07

    supporter son équipe avec ses chants et ses cris c'est normal, et sur le pré les joueurs écrivent le match. Sur le forum une telle animosité entre amateurs de rugby est bien dommage . Pour avoir été sur quelques stades, j'ai toujours eu des contacts amicaux avec les supporters locaux, normal ça chambre , mais jamais sans haine. (ou peut être quelques rares exceptions , mais c'est dans tous les stades et dans tous les sports)

  • modo2610/09/2014 11:59

    exact

  • modo2610/09/2014 11:58

    c'est pas facile de créer un chant, mais avec le temps peut-être. dommage que la chanson la caravelle ne soit pas plus tonique