Michel Martinez et Marc Chérèque, vice-président et président de Grenoble - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - Grenoble choisit le Stade des Alpes avant de viser l'Europe

Grenoble choisit le Stade des Alpes avant de viser l'Europe

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/06/2014 à 18:55 -
Par Rugbyrama - Le 06/06/2014 à 18:55
A l'occasion d'une conférence de presse, Marc Chérèque a confirmé que le FCG jouera tous ses matches de Top 14 pour au moins deux saisons au Stade des Alpes. Le président grenoblois a présenté les ambitions du FCG: il souhaite que le club s'installe durablement en Top 14 et espère qu'il puisse jouer la Coupe d'Europe dans les années à venir.
 

Les treize matches de Top 14 à domicile de Grenoble se joueront au Stade des Alpes. Alors que l'enceinte iséroise accueillait jusqu'à cette saison "seulement" les grandes affiches du championnat contre Toulon, Toulouse, Castres, Clermont, Racing Métro et Montpellier cette année, pour 2014-2015 les Isérois y disputeront toutes leurs rencontres à l’exception des match de Challenge Cup qui auront lieu sur le stade "historique" de Lesdiguières. Le président Marc Chérèque l'a confirmé vendredi lors d'une conférence de presse justement au Stade des Alpes. Et pour répondre à certains qui pensent que le FCG a reçu des pressions amicales de la nouvelle municipalité écologiste de Grenoble, qui refuse d'investir pour le moment dans des travaux au stade Lesdiguières, pour aller évoluer dans le grand stade isérois, Marc Chérèque a précisé que "dès janvier" la décision avait été prise de venir jouer dans l'écrin du Stade des Alpes. Et ce pour au moins deux saisons.

"L'un des plus beaux stades de To p14"

Marc Chérèque parle d'un "projet de développement" au niveau sportif, des partenariats et des entrées au stade. "L'objectif principal de venir ici est de continuer à agrandir la communauté des supporters du FCG", indique le président isérois. Grâce au Stade des Alpes (SDA) notamment, Grenoble a pu réaliser en moyenne plus de 13 000 spectateurs et terminer septième affluence du Top 14 la saison passée alors qu'il a fini onzième au classement. Si les résultats suivent, il est probable que cette moyenne augmente sachant que ce stade a une capacité de 20 000 places assises et que l'abonnement le moins cher qui sera proposé aux supporters pour assister aux treize rencontres de Top 14 et aux trois matches de Challenge cup s'élèvera à 130 euros. "C'est probablement un des plus beaux stades de Top 14", estime Michel Martinez, vice-président du club. Le FCG devra néanmoins le partager avec les footballeurs du GF38, qui évoluent en CFA (4e division), où ils y disputaient jusqu'à présent leurs rencontres de championnat.

Si les joueurs continueront de s'entraîner au Stade Lesdiguières la semaine et les administratifs à y travailler, sans compter le centre de formation qui s'y trouve, ces matches au Stade des Alpes nécessitent quelques aménagements. Ainsi le FCG a demandé à la LNR de pouvoir disputer ses deux premières journées de Top 14 à l'extérieur et ne recevoir au SDA son premier match que le week-end du 30 août. En effet, le FCG souhaite débuter dès juillet des travaux (le permis de construire a été déposé) à proximité du SDA pour créer un nouveau village partenaires de 1800 m2 et pouvant accueillir 1 500 personnes pour le réceptif les soirs de match. Ce chapiteau sur deux étages se substituant à celui se trouvant au stade Lesdiguières et où à la place sera aménagé un espace qui améliorera les conditions d'entraînement des rugbymen isérois.

Le recrutement n'est pas achevé

Du point de vue sportif, le président Chérèque annonce que le FCG "attaque un nouveau cycle". "On avait construit une équipe pour monter en Top 14 et s'y maintenir les deux premières saisons". Désormais le FCG ambitionne de "grandir en Top 14" à s'y installer durablement et de viser les places pour disputer la grande Coupe d'Europe. Pour l'instant, il est encore trop tôt selon Marc Chérèque pour évoquer l'objectif de classement du FCG pour la nouvelle saison Pour y parvenir, Grenoble a recruté 12 nouveaux joueurs pour la saison prochaine parmi lesquels Arnaud Héguy, Jonathan Wisniewski, le Sud-Africain Gio Aplon ou le jeune centre Xavier Mignot. "C'est une une grosse satisfaction pour moi qu'un très bon joueur de Bourgoin, qui était courtisé par de nombreux clubs, vienne jouer au FCG", s'est félicité Marc Chérèque. Pour le Springbok Aplon, "c'est un peu la vedette de notre recrutement", dixit Chérèque. Plus généralement, le président isérois estime "le recrutement assez équilibré" entre des jeunes (Mignot, l'Irlandais Chris Farrell) et des joueurs expérimentés (Héguy, Wisniewski, Ross Skeate venu d'Agen ou le demi de mêlée Charl McLeod par exemple). Marc Chérèque précise néanmoins que le recrutement n'est pas encore terminé, deux joueurs supplémentaires au moins devraient venir compléter l'effectif, des joueurs Jiff. Un au niveau des avants, sans doute pour combler la défection du pilier du Racing Métro Julien Brugnaut, et un au niveau des trois-quarts, peut-être un joueur polyvalent qui pourrait couvrir plusieurs postes derrière.

Le budget du FCG passera de 18,5 millions d'euros à environ 20,5 millions d'euros pour 2014-2015, dont 14 millions pour le groupe sportif avec une masse salariale portée à 7 millions d'euros contre 6 millions cette saison, mais très en dessous du salary cap fixé par la LNR. Au niveau du staff sportif, Fabrice Landreau occupera la fonction de directeur général (il était jusqu'à présent directeur sportif), le néo-retraité des terrains Andrew Farley deviendra manager sportif, Bernard Jackman, spécialiste de la défense, va s'occuper du jeu en général. Au niveau de l'animation offensive et défensive, Mike Prendergast, qui était chargé des 'skills', la technique individuelle, prend la direction des trois-quarts, puisque Franck Corrihons reprend son activité à mi-temps la ville de Grenoble tout en s'occupant à mi-temps de la formation des entraîneurs du centre de formation et de la détection des jeunes. Pour s'occuper des 'skills', c'est le Landais Philippe Doussy, qui travaillait pour le club écossais d'Edimbourg cette saison, qui en sera chargé ainsi que du jeu au pied.

Attention à la fin de saison

L'équipe de préparation physique reste inchangée avec Gareth Adamson, Patrick Chassaing et Frédéric Voulat de même que l'analyste vidéo qui sera toujours Cyril Villain. Avec ses joueurs cadres, son recrutement et les matches au stade des Alpes où "nos joueurs trouvent une motivation particulière" dixit Michel Martinez, le FCG espère cette fois-ci ne pas connaître comme c'est le cas depuis deux saisons une fin de saison sportive très difficile après pourtant de très bons résultats y compris contre les cadors du Top 14. Pour expliquer les sept matches sans victoire du FCG à la fin de la saison dernière, Marc Chérèque met ça sur le compte de la démobilisation du groupe après la défaite à domicile contre Biarritz sans plus aucun objectif à atteindre et sur l'absence de crainte par rapport au maintien, pas sur un problème physique. A cette époque, le FCG totalisait 51 points et pensait être maintenu. Ce qui au final s'est révélé plus compliqué que prévu dans un championnat qui n'a jamais aussi serré. Le FCG terminant la saison à 53 points, deux points de plus que le relégué Perpignan.

Groupe Grenoble clermont - 14 février 2014
Groupe Grenoble clermont - 14 février 2014 - DPPI
 
 

commentaires


  • Friquette10/06/2014 08:37

    A condition que la mayonnaise prenne. C'est bien de recruter mais il faut que ça marche.

  • Friquette10/06/2014 08:36

    Mais c'est grâce à Grenoble que vous avez fait le doublé. Votre défaite à Mayol a été un électrochoc. Ce n'est pas moi qui le dit mais votre président dans le midol. Donc au lieu de vomir sur Grenoble, vous pouvez leur dit merci.

  • Loup-du-LOU09/06/2014 09:55

    Ce sera disputé mais Bayonne et La Rochelle seront moins armés il me semble............................