Top 14

Top 14 - Ces recrues qui ont déçu

En cette période de trêve internationale, notre site vous propose un tour d’horizon (non exhaustif) des recrues qui, pour diverses raisons, ont déçu en cette première partie de saison. A eux de redresser la barre d’ici aux phases finales !

 
Ces recrues qui ont déçu - Rugby - Top 14DPPI
 

Brive : Alfi Mafi

Viré de la franchise australienne de la Western Force pour des problèmes extra-sportifs, Alfi Mafi était un vrai pari dans le recrutement corrézien : d’un côté, le joueur payait son caractère sulfureux et instable, de l’autre, affichait son excellent bilan comptable de début de saison : pas moins de cinq essais en seulement neuf matchs. Mais après onze journée, force est de constater que Mafi ne s’est pas encore affirmé au sein de la ligne d’attaque briviste. Une lueur d’espoir demeure : sa prestation contre Grenoble, pleine de punch et de promesses.

Clermont : Mike Delany

Arrivé en qualité de joker médical en fin de saison dernière, le néo-zélandais avait fait des débuts fracassants contre les cadors du championnat. Bref, tout indiquait que l’ouvreur était la bonne pioche du recrutement clermontois. Seulement, son corps en a décidé autrement. Opéré de l’épaule à l’intersaison, Mike Delany a manqué le début de saison, et n’a été titularisé qu’une seule fois. Et depuis, il s’est reblessé aux ischio-jambiers...

Toulon : Mickael Claassens

Tout Springbok qu’il est (il compte sept sélections), le demi de mêlée Mickael Claassens éprouve les pires difficultés à assimiler le jeu toulonnais. Se rendant souvent coupable de mauvais choix, d’erreurs stratégiques (comme à Biarritz, où il fut littéralement hors-sujet), le Sud-africain n’apporte pas satisfaction au staff varois. Et comme un malheure n’arrive jamais seul, Claassens s’est fracturé la main contre Glasgow en Coupe d’Europe. Il devrait faire son retour d’ici à deux semaines.

Grenoble : Olly Barkley

Autre international en qui il avait été placé de grands espoirs, l’Anglais Olly Barkley, recruté par Grenoble. Les dirigeants isérois espéraient, après son passage timide par le Racing, que l’Anglais allait définitivement prendre ses marques dans le championnat français en Isère. Buteur, trois-quarts polyvalents, Barkley avait des arguments. Seulement, ils ne les a pas vraiment fait valoir en ce début de saison : seulement trois titularisations en championnat, six matchs joués toutes compétitions confondues, et trois petits points marqués... l’ Anglais est loin, très loin, des espérances placées en lui.

Racing : Jamie Roberts

Parmi la kyrielle d’internationaux recrutés à l’intersaison par le Racing, l’étoile Jamie Roberts brillait encore plus fort que les autres. Mais, revenu blessé de la tournée en Australie des Lions Britanniques, il a manqué les premières journées de championnat et n’a pu effectuer une préparation décente. Une carence qui s’est instantanément vue sur le terrain, puisque Roberts a signé trois matchs décevants (contre Toulon, Oyonnax et Perpignan) avant de se blesser à la cheville. La star galloise devrait faire son retour après les Tests de novembre pour montrer sa vraie valeur.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |