Top 14

Top 14: Bordeaux-Bègles envisage de ne jouer qu'à Chaban-Delmas

Le président de Bordeaux-Bègles Laurent Marti a annoncé jeudi son intention de voir son équipe évoluer à moyen terme au stade Chaban-Delmas et de créer au stade André-Moga de Bègles un véritable centre de formation et d'entraînement.

 
Bordeaux-Bègles envisage de ne jouer qu'à Chaban-Delmas - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Laurent Marti, qui a inauguré jeudi après-midi le centre d'entraînement de l'UBB au stade André-Moga en présence de l'homme d'affaires girondin Bernard Magrez, a déclaré que son club "serait heureux de prendre possession du stade Chaban-Delmas tel qu'il est". "On se rend compte que l'on fait 25.000 spectateurs de moyenne à Chaban-Delmas, pas toujours avec les plus grandes affiches, avec des pics à 32.000 ou 33.000 sur trois matches et parce que tel qu'il est, il nous va très bien, il n'y a pas besoin d'investissements", a-t-il déclaré.

Marti: "Du bon sens de rester jouer à Chaban-Delmas"

L'avenir du stade Chaban-Delmas, terrain habituel des footballeurs des Girondins et qui accueillera cette saison neuf matches de l'UBB (8 en Top 14, un en Challenge Européen), est en discussions depuis plusieurs mois, notamment en raison de la livraison du Grand Stade de Bordeaux-Lac (42.000 places) prévue en avril 2015. Cette position intervient après une sortie récente du maire (UMP) de Bordeaux Alain Juppé, initialement opposé à conserver en l'état le stade Chaban-Delmas, qui vient de relancer le débat sur l'avenir du site, et notamment la conservation de sa vocation sportive, à sept mois des élections municipales.

La réflexion du président Marti a porté aussi sur la volonté du maire de Bègles (EELV) Noël Mamère de garder le rugby dans sa ville et de construire sur le site même du stade André-Moga une nouvelle enceinte de 18.000 places. "Aujourd'hui quand on parle d'un stade de 18.000 places à Bègles, on parle d'un investissement qui peut aller de 30 à 40 millions d'euros. Mais j'entends dire aussi que l'on n'a pas forcément ces moyens financiers", a rétorqué le dirigeant. "Nous faisons 25.000 de moyenne dans un stade qui existe et qui ne demande aucun investissement. Ce serait du bon sens sur un plan économique, sportif, de rester jouer à Chaban-Delmas et faire ce grand centre d'entraînement et de formation au stade André-Moga", a-t-il estimé.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |