Serge Blanco - Biarritz - Septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Serge Blanco, réélu président, dévoile le nouveau Biarritz olympique

Réélu président, Blanco dévoile le nouveau Biarritz

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/04/2014 à 20:44 -
Par Clément Mazella - Le 05/04/2014 à 20:44
Objectifs, budget, entraîneurs, recrues... Serge Blanco a présenté ses ambitions pour le nouveau Biarritz après avoir été réélu pour six ans à la tête du BOPB.
 

Le navire biarrot tangue. Mais Serge Blanco en restera le capitaine. Ce samedi, il a été conforté dans son rôle de président, étant réélu par Conseil d Administration pour les six prochaines années. "J'ai une envie féroce de continuer, je n'ai pas l'habitude de m'avouer vaincu", a-t-il affirmé haut et fort. La saison du BOPB a été catastrophique, avec une relégation en Pro D2 effective à quatre journées de la fin du championnat. Et d'ores et déjà, le club basque est rivé sur le futur avec pour but avoué de ne pas végéter dans l'antichambre de l'élite. A Aguilera, Serge Blanco a tenu à présenter son projet du BOPB nouvelle version. Et plusieurs enseignements sont à tirer.

  • L'objectif: remonter au plus vite

Biarritz affirme déjà ses ambitions pour la saison prochaine: jouer le haut du tableau en Pro D2 et remonter le plus rapidement possible. "Il n'est pas question que l'on s'éternise en Pro D2", précise Blanco. La solution: "Nous allons faire en sorte que le club soit compétitif", souligne le président du BOPB. Qui croit frotement en son projet: "Le club va se régénérer et repartir. Nous sommes à son service. Son image est exceptionnelle".

  • Un étranger comme entraîneur en chef

Les ambitions du BOPB passent par un changement de staff. Serge Blanco n'a dévoilé quasiment aucun nom mais il a indiqué que l'entraîneur en chef "viendra de l'étranger". Midi Olympique évoquait lundi deux pistes: l'ancien troisième ligne néo-zélandais Scott Robertson et l'ex-demi d'ouverture Frano Botica. L'avantage de ces deux hommes ? Parler parfaitement le français. Robertson, ancien joueur de l'Usap, a remporté l'ITM Cup (championnat des provinces néo-zélandaises) avec la province de Canterbury et ce pour sa première saison en tant qu'entraîneur principal. Botica, lui, a porté les couleurs du BOPB entre 1999 et 2001 et s'occupe actuellement d'une équipe d'Auckland, le North Shore. Le staff sera par ailleurs composé de deux Français (Benoît August et Martin Gaïtan ?) ainsi que de Benoît Lecouls, spécialiste de la mêlée.

  • Un Ecossais en renfort, un budget en baisse

La descente en Pro D2 entraîne une forte diminution du budget du club. Serge Blanco a mentionné que celui-ci passerait de 16,7 à 11,7 millions d'euros. Soit une baisse de 30%. De ce fait, plusieurs joueurs ne poursuivront pas l'aventure. Une quinzaine était en fin de contrat. D'autres comme Yachvili négocient à un départ. "Des joueurs ont accepté une baisse de salaire de 40%", avoue Blanco. Ces éléments-là vont côtoyer un international écossais puisque Nick De Luca (30 ans ; 34 sélections), a été officiellement annoncé par le président biarrot. Et ce dernier a annoncé que l'ailier américain, Takudzwa Ngwenya fera partie de l'effectif du BOPB la saison prochaine. Et la jeune pépite, Teddy Thomas, convoité par plusieurs clubs, "est bien parti pour rester".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×