Christophe Urios - Oyonnax - 19 avril 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Phrases choc 25e journée - Urios: "L'arbitrage a été raide avec nous, très sévère"

Urios: "L'arbitrage a été raide avec nous, très sévère"

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/04/2014 à 11:30 -
Par Clément Mazella - Le 20/04/2014 à 11:30
L'analyse d'Urios, l'attitude positive de Doussain, les regrets de Godignon et la satisfaction de Mas... Les phrases marquantes de la 24e journée (2/2).

Christophe Urios (manager d'Oyonnax): "Je ressens de la déception de ne pas avoir gagné ce match, de la frustration car on aurait pu le faire, mais aussi de la fierté par rapport à nos mecs qui sont sur une saison assez incroyable. On sera obligé d'aller gagner à Brive de toute façon. On aurait pu perdre mais on aurait pu gagner avant également. Perdre aurait été immérité. Un grand bravo à nos supporters, bravo aux Toulousains qui ont fait un beau match, notamment sur la deuxième mi-temps et bravo à nos mecs qui se sont battus pendant quatre vingts minutes. Ils se sont battus, n'ont jamais abandonné l'affaire. Je regrette simplement que l'on ait manqué de réalisme car on a deux pénalités qui sont habituellement assez faciles pour Benji (Urdapilleta), on a un essai qui nous est refusé à juste titre car il doit y avoir un en-avant d'un millimètre. Bravo à Novès qui a fait signe à l'arbitre de touche pour dire attention il y a en-avant et ensuite on a Silvère qui lâche quasiment le ballon dans l'en-but. Tous ces détails qui font que tu n'arrives pas à faire basculer le match. Sans compter que l'on fait deux mauvaises entames de mi-temps. Ce score ne change pas grand-chose, il faudra que l'on aille s'expliquer à Brive chez nos copains de la Pro D2. J'espère qu'ils auront de la mémoire car l'année dernière on a été champion chez eux, mais on leur a laissé la qualification car on aurait très bien pu gagner et on les a laissé gagner (rires) mais ceci est une autre histoire. C'est un championnat de dingue. On a malmené le Stade toulousain, pas suffisamment, mais on va se contenter de cela. Et puis l'arbitrage a été raide avec nous, très sévère. Il nous reste un match, on va le faire avec beaucoup d'ambition. On va faire cette dernière journée et si ça venait à mal se passer, si on venait à ne pas y rester (en Top 14), on reviendra."

Jean-Marc Doussain (ouvreur du Stade toulousain): "On savait qu'il serait difficile de venir jouer ici. Nous n'avons pas lâché le morceau, même s'il y a quand même un gout d'inachevé. Oyonnax était très performant sur ballon porté, mais nous avons réussi à les contrer. Et a contrario à faire des bons portés qui nous ont ramené des points. C'est positif, il faut continuer à être performant défensivement. Il faut que l'on garde cet état d'esprit pour avancer et bien finir à la maison dans quinze jours. Il faut féliciter Oyonnax qui est une très bonne équipe avec un bon collectif".

" Godignon: On aurait dû mettre un sens de circulation..."

Nicolas Godignon (manager de Brive): "En première mi-temps, nous jouons sur un rythme indigne. C'est cette première mi-temps qui nous fait perdre. On a le vent dans le dos, on est mené 9-3 sans enchaîner trois passes. Si on avait été plus précis, cela aurait donné autre chose. Au final, ce qui est dommage, c'est que si Baptiste (Delage) passe du côté gauche du poteau au lieu de tourner à droite, il aplatit en premier... On aurait dû mettre un sens de circulation (sourire). Au final, à l'extérieur, cela a été souvent très près, toujours placé, jamais gagnant... On grossit la collection de points de bonus. La septième place ? Evidemment qu'on y croyait. Quand on est compétiteur, on y croit forcément. Cela aurait été indigne de nous-mêmes de ne pas la tenter. Il n'y a plus grand chose à jouer. La neuvième place est acquise. Nous aurons à coeur de gagner le dernier match de la saison. Ce sera compliqué car Oyonnax voudra au moins prendre un point, voire plus."

Nicolas Mas (pilier de Montpellier): "On est content d'avoir pris ce point à la dernière minute. On avait envie de faire mieux mais Castres est une très belle équipe. On les a fait douter, on a cru en nous jusqu'au bout. C'était un match de phase finale. Ce point fait du bien pour la suite, il faut continuer avec cette envie et ça peut nous sourire."

Brice Dulin (arrière de Castres): "On savait que c'était un match couperet pour continuer l'aventure de la qualification. Ce fut difficile. On a construit petit à petit le match. On sait le bonheur que la phase finale peut procurer, des moments comme ça, on va continuer le plus longtemps possible."

Brice dulin - castres - 12 janvier 2014
Brice dulin - castres - 12 janvier 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • Corentin Richard01/05/2014 00:45

    Bah écoute on ne vois pas les mêmes matchs et ont à une vision différente des règles

  • Utilisateur60000000859626123/04/2014 14:44

    @breitling01 Le carton est 100% mérité, je ne vois pas comment on peut remettre en cause la décision de l'arbitre.

  • Utilisateur60000000859626123/04/2014 14:42

    @Uther Tu as 100% raison.