Morne Steyn - Stade français - 26 octobre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Morne Steyn (Stade français): "Je suis impatient de connaître ma première titularisation"

Steyn: "Impatient de connaître ma première titularisation"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/11/2013 à 10:31 -
Par Rugbyrama - Le 01/11/2013 à 10:31
Le demi d'ouverture du Stade Français, Mornè Steyn, s'est dit "impatient" jeudi de connaître sa première titularisation avec son nouveau club samedi face à Bayonne lors de la 11e journée de Top 14.
 

Vous sentez-vous prêt pour votre première titularisation ?

Morne STEYN: Ça fait deux semaines que je m'entraîne avec l'équipe, les mouvements deviennent de plus en plus fluides maintenant et je connais mieux les annonces. J'ai été bien accueilli, je me sens chez moi. Je suis impatient de connaître ma première titularisation, ça va être bien. Les annonces en français, ça reste un peu compliqué mais je progresse et les autres joueurs m'aident bien, notamment Julien (Dupuy NDLR) à mon intérieur.

Votre passage en quinze jours de l'équipe nationale d'Afrique du Sud au Top 14 ne vous perturbe pas ?

M.S: Non, j'ai hâte. J'ai passé dix ans chez les Bulls (la franchise de Pretoria, NDLR). C'est une nouvelle expérience, un nouveau défi pour moi. Je suis venu pour m'améliorer. En Afrique du Sud, on joue beaucoup au pied alors qu'ici au Stade français, on joue plus à la main, on court plus. Je suis impatient de jouer ce rugby. Je peux encore m'améliorer dans ce domaine. Quand je suis arrivé aux Bulls en 2003, j'étais un ouvreur joueur, je ne savais pas taper. Puis les Bulls ont fait de moi un ouvreur qui tape. Je suis bon au pied maintenant et je dois encore progresser dans mon jeu à la main.

Vous appréciez Paris ?

M.S: Oui, c'est magnifique, ma femme aime, mon petit garçon aussi. 'Femme heureuse, vie heureuse', comme on dit (sourire) ! Il y a des Sud-Africains qui sont au club depuis plusieurs années, comme Gerhard Mostert, ils me disent où je peux aller faire des courses, amener mon bébé, où est l'hôpital... Ça nous aide.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×