Ranger Ebersohn - Montpellier - 6 novembre 2013 - Midi Olympique
 
Article
commentaires
Top 14 > - Montpellier

Montpellier - Top 14 - Ranger : "Je n’ai jamais dit que je n’allais pas venir"

Ranger : "Je n’ai jamais dit que je n’allais pas venir"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/11/2013 à 14:29 -
Par Midi Olympique - Le 06/11/2013 à 14:29
Deux jours après son arrivée à Montpellier, le trois-quart centre néo-zélandais René Ranger est revenu sur les raisons de sa venue au MHR, et évoque les All Blacks de Steve Hansen que les Bleus affronteront samedi soir au Stade de France.

Ressentez-vous que les gens attendent beaucoup de vous ?

René RANGER : Non, pas spécialement, je pense avant tout être un simple joueur parmi les autres. Je suis là pour jouer avec l’équipe, et lui donner le meilleur de moi-même.

Avez-vous été surpris par le nombre de supporters présents à l’aéroport lundi soir ?

R.R: Oui, très, très, très surpris même (rires) !

Pourquoi avoir choisi Montpellier et pas un autre club français ou européen ?

R.R: Montpellier est un club ambitieux, qui joue un excellent rugby qui me convient parfaitement. Et puis pour tout vous dire, la région est superbe : ici, il y a la côte, le soleil, la mer... C’est un bon endroit pour ma famille.

Il y a quelques semaines, la rumeur selon laquelle René Ranger ne viendrait pas circulait. Y a t-il eu un doute ?

R.R: Je n’ai jamais dit que je n’allais pas venir.

Vous venez d’effectuer une saison entière en Nouvelle-Zélande, vous sentez-vous prêt à jouer contre Castres dans deux semaines ?

R.R: A vrai dire, je ne sors pas d’une, mais de deux saisons pleines. Mais heureusement, j’ai eu deux semaines pour me reposer, il me reste encore deux autres semaines pour me préparer et pour assimiler le système du jeu montpelliérain.

Le rugby français jouit-il toujours d’une bonne image en Nouvelle-Zélande ?

R.R: Tout à fait, cette réputation est toujours d’actualité. Cette liberté, cette imprévisibilité sont des choses qui me plaisent beaucoup.

Savez-vous déjà à quel poste vous allez jouer ?

R.R: Non, Fabien ne m’a encore rien dit.

Quelle est votre préférence ?

R.R: Second centre. Je veux porter le maillot numéro 13.

Qu’allez-vous faire samedi soir à 21h ?

R.R: Je vais supporter les All Blacks !

Certains disent que c’est la meilleure équipe depuis de nombreuses d’années. Qu’en pensez-vous ?

R.R: Ils jouent un excellent rugby en effet. Sous l’égide de Steve Hansen, ils ont encore franchi un cap dans leur efficacité collective. Je pense que cette équipe a dépassé ses individualités, et aujourd’hui toute sa force repose sur la qualité de son organisation collective.