Joie Seremaia BAI - Montpellier Castres - 17 mai 2014 - Eurosport
 
Article
commentaires
Top 14

Montpellier-Castres (19-22) - Baï, un drop venu d'ailleurs

Baï, un drop venu d'ailleurs

Par Anne-sophie Bernadi
Dernière mise à jour Le 17/05/2014 à 21:45 -
Par Anne-sophie Bernadi - Le 17/05/2014 à 21:45
Le trois-quarts centre fidjien Seremaia Baï a offert à Castres la qualification pour la finale du Top 14 en inscrivant un drop improbable lors de la prolongation de la demi-finale contre Montpellier, remportée 22-19.

90e minute, 19 à 19: Castres et Montpellier se rendent coup pour coup dans une partie haletante. Les Tarnais tentent depuis plusieurs minutes d'emballer le match, les acteurs, au panache, sont exsangues. Quand soudain, Baï surgit. Entré en jeu à la 70e minute à la place de Romain Cabannes, le vétéran de 35 ans fait basculer le sort de la rencontre juste avant la mi-temps de la prolongation en claquant un tir extraterrestre de près de 40 mètres pour donner un avantage décisif aux Tarnais. Un grand sourire éclaire alors son visage. Ses adversaires comme ses partenaires sont, eux, bouches bées.

Formé à l'ouverture mais utilisé comme centre en raison son puissant gabarit (1,87 m, 100 kg), Baï n'est pourtant pas un novice dans l'exercice, avec deux drops réussis la saison dernière. Mais, il reste tout de même bien plus réputé pour ses qualités de franchisseur et dynamiteur de défense. "J'ai été très surpris qu'il le tente car c'est le seul joueur qui n'en tape pas quand on fait nos petits jeux de drop à l'entraînement, sourit l'entraîneur David Darricarrère. Mais c'est un garçon tellement doué... Et je lui ai dit que finalement il n'avait pas besoin de s'entraîner!"

"Notre papy national"

"Je rate mon drop à la fin du temps réglementaire mais heureusement notre papy national fidjien nous met ce drop sur la fin, s'enthousiasme l'ouvreur Rémi Tales. Baï sait tout faire, il ne se pose pas de question. Il a la sagesse avec lui, l'expérience et on le remercie ce soir." Arrivé en 2010 à Castres après quatre saisons à Clermont, l'international fidjien (49 sélections), plutôt discret au quotidien, fait l'unanimité autour de lui. "C'est un joueur tellement honnête, tellement fidèle et discipliné, témoigne Darricarrère. Il fait partie des symboles de ce groupe qui tirent tout le monde vers le haut." "Il fait partie des joueurs de classe dont on ne parle pas beaucoup mais qui sur une action peuvent faire basculer un match", ajoute le deuxième ligne Christophe Samson.

Cette fois, il a tout bonnement envoyé son club en finale du Top 14 où il défendra son Bouclier de Brennus face à Toulon. Défait trois fois à ce stade de la compétition quand il évoluait à Clermont (2007, 2008, 2009), Baï pourrait y apporter toute son expérience. Et terminer sur une note heureuse son aventure dans le Tarn, avant de rejoindre le club anglais de Leicester la saison prochaine.

Joie Seremaia BAI - Montpellier Castres - 17 mai 2014
Joie Seremaia BAI - Montpellier Castres - 17 mai 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • ReloadedUther19/05/2014 12:05

    Enfin côté drop de Wilkinson, c'est celui en finale de la CDM 2003 qui restera et pour toujours comme son chef d'oeuvre.

  • LEJAUN'ART0318/05/2014 22:00

    et celui de brock James en demi-finale du top 14 contre Toulon pour moi LE meilleur match de ces 10 dernières années !

  • LéoFaible18/05/2014 12:16

    Le drop de Jonny Wilkinson mal contré par Owen Farell ne restera-t-il pas lui aussi quelques temps dans les esprits ?