Giteau - Oyonnax-Toulon - Septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Les meilleurs matchs du début de saison

Les meilleurs matchs du début de saison

Par Matthieu Pelissier via Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 16/11/2013 à 15:07 -
Par Matthieu Pelissier via Midi Olympique - Le 16/11/2013 à 15:07
En cette trêve internationale, notre site vous propose de revivre quatre des plus beaux et intenses matchs de Top 14 de cette première partie de saison. Essais spectaculaires, scores fleuves, chocs des titans, ces quatre matchs valaient le détour !

Castres-Clermont (8e journée): 22-22

Dans la tête d’affiche de cette 11e journée de Top 14, on attendait un match serré et à suspens. C’est exactement ce que nous ont offert les deux formations. Avec un seul essai inscrit durant la première mi-temps par le Sud-africain Rory Kockott (également auteur de tous les points du Castres Olympique), c’est a un vrai chassé-croisé qu’ont assisté les spectateurs du Stade Pierre-Antoine. Avec un score de 10-6 à la mi-temps, les Castrais pouvaient s’estimer heureux de mener tant les Clermontois vendaient chèrement leur peau dans cette rencontre. Au retour des vestiaires, c’est la peur qui étreignait le Castres Olympique, après une pénalité de James et un essai d’avant de Julien Bardy à la 47e, l’ASM menait 16-10. Profitant des imprécisions des deux équipes, James et Kockott se répondaient au pied jusqu’à atteindre le score de 22-19. Les champions de France en titre pensaient enfin tenir leur victoire quand, une minute après le terme de la rencontre James réussissait le drop du match nul, séparant les points entre les deux équipes et venant concrétiser la belle performance de son équipe.

Oyonnax-Toulon (8e journée): 25-22

Ce n’est pas tous les jours qu’un promu s’offre la tête d’un champion d’Europe en titre. C’est l’histoire de cette rencontre entre Oyonnax et le Rugby Club Toulonnais. Prenant le score dès l’entame par un essai de son arrière Florian Denos, Oyonnax assommait Toulon dans ce match. Après un échange de pénalités entre Jonny Wilkinson et Benjamin Urdapilleta le score montait à 13-12 entre les deux formations. Après une longue séquence toulonnaise, Delon Armitage donnait pour la première fois l’avantage à son équipe, 13-19. A la mi-temps les deux formations se sont quittées sur un score de 16-19 après un drop de Barnard sur la sirène. La seconde période, beaucoup plus tendue a vu les deux formations courir après au score, jusqu'à la 61e et une pénalité réussie par Wilkinson portant le score à 22-22. Aucune des deux formations ne parvenant à se démarquer, on se dirigeait vers un score de parité à la fin de cette rencontre quand Urdapilleta, très en forme dans ce match tirait le drop de la victoire à trois minutes du terme de ce match, offrant une magnifique victoire à ses coéquipiers.

Toulouse-Toulon (10e journée): 13-12

Dans un stade Ernest-Wallon comble, les champions d’Europe en titre toulonnais ont fait le déplacement au Stade toulousain avec des ambitions. Avec un fort vent favorable en première mi-temps et un réalisme à toute épreuve, concrétisé quatre fois par Fréderic Michalak, revenu pour l’occasion sur les terres de son ancien club, les Toulonnais menaient 12-0 à la pause. Sans l’obstacle du vent au retour des vestiaires, les Hauts-Garonnais revenaient au score par l’intermédiaire de Barraque (45e) puis de Doussain (56e), pour ne plus se retrouver menés que 6-12. Le tournant du match a eu lieu à la 72e minute quand Tekori a servi Vermaak pour inscrire le premier et seul essai de la partie. Après la transformation, réussie par Doussain, le plus dur semblait être fait pour les Toulousains. Après s’être réjouis, les supporters du Stade toulousain ont eu des frissons lorsque Jonny Wilkinson a tenté sur deux pénalités, puis un drop de reprendre le score, mais il n’en fut rien, la réussite a fui le buteur anglais en cette fin de match. Les Toulousains, vainqueurs in extremis de la formation toulonnaise ont, grâce à cette victoire obtenu le fauteuil de leader du Top 14.

Clermont-Brive (10e journée): 36-29

Invaincus depuis 65 matchs dans leur antre de Marcel-Michelin, c’était un match à priori dans les cordes des Clermontois que cette réception du CA Brive. Dominés en début de rencontre, les Brivistes ont encaissé un premier essai de Buttin à la 17e, mais ont recollé au score à la 26e grâce à un essai de Mailei pour recoller au score 10-10. Le chassé croisé entre les deux formations s’est ensuite poursuivi tout au long de la première période. Les Auvergnats ont repris le score à la 31e à la suite d’une belle action collective conclue par Nalaga. Après transformation, les Clermontois menaient 20-10 et pensaient avoir fait le trou et creusé l’écart, c’était sans compter sur la ténacité des Brivistes qui répondaient à la 34e, puis à la 49e par un exploit solitaire de Radikedike qui éliminait Rougerie et Buttin pour recoller au score à la pause 20-20. Devant au score à la 65e après deux pénalités de Germain 23-26, les Brivistes ont cru à l’exploit, avant le coup de poignard de Nalaga (67e), servi par une belle chistera de James, qui allait inscrire le troisième essai clermontois et donner l’avantage à Clermont, 30-26. Les Brivistes ne se sont jamais remis de cet essai. Le match s’est terminé sur le score de 36-29 et a permis aux Brivistes d’empocher un point de bonus défensif de ce déplacement.

 
 

commentaires


  • Frédéric Villon15/11/2013 12:04

    La preuve que le TOP14 est très resserré mais au delà la vrai question à part peut être le derby Clermont-Brive et USO-RCT quels autres matchs se sont joués à très haute intensité? La preuve que le championnat est relevé par l'étroitesse de la marge entre les équipes mais pas forcément par la qualité du jeu. Qu'on ne me dise pas que le ST-RCT fait partie des plus beaux matchs de la saison alors qu'en termes techniques il s'agit d'une purge (et pourtant je suis supporter toulousain)

  • Champioun8315/11/2013 09:29

    Pour moi, il manque Clermont / Bordeaux.

  • gimi6415/11/2013 08:03

    Bizarre je ne vois pas le derby basque parmi les beaux matches......