Top 14 - - Bayonne

Guillaume Bernad (Aviron bayonnais): "Bayonne veut s'inscrire parmi les grands"

Après huit saisons passées à Bayonne, le flanker Guillaume Bernad espère que l’Aviron arrivera à s'imposer dans le haut du classement tout en restant invaincu à Jean-Dauger.

 
Bernad: "Bayonne veut définitivement s’inscrire parmi les grands" - Rugby - Top 14DPPI
 

Que pensez-vous des premiers matchs de Bayonne ?

Guillaume BERNAD: On est forts à la maison mais faibles à l’extérieur. Certes on est plus serein que l’année dernière, mais Bayonne a dû mal à voyager. A Toulouse, on réalise une première période pas trop mal avant de s’effondrer. A Brive, on est passé à côté du match. On n’a pas su répondre aux objectifs fixés.

Comment avez-vous redressé la barre après la lourde défaite à Clermont (55-0) ?

G. B: On était en stage toute la semaine car notre objectif principal était le déplacement à Brive. Le point positif du match à l’ASMCA a été de consolider l’état d’esprit du groupe, qui sera notre fil conducteur cette saison. Cela c’est illustré par le fait que l’on n’a pas tenté les pénalités, on s’est battu. On voulait jouer de façon libérée, être solidaires entre nous. Mais on avait tous le match à Brive dans la tête.

Que retenez-vous du déplacement à Brive ?

G. B: On retient principalement toutes les erreurs que l’on a faites. On a mal démarré la rencontre. On a été mis en difficulté en mêlée, on n’a pas su garder le ballon. On est passé à côté de notre match. C’était très décevant.

Avez-vous des appréhensions particulières en vue de la réception du Racing Métro ?

G. B: Le Racing Métro, c’est un autre niveau, une "grosse écurie". Même s’ils ne carburent pas en ce moment, ça sera sûrement le cas dans l’avenir. Ils cherchent encore leur match de référence. C’est à nous d’être vigilants pour que ça ne soit pas le cas à Bayonne. On a une âme de compétiteur, on veut consolider le club. Perdre contre le Racing Métro nous mettrait dans une situation délicate pour la suite.

Après ces trois défaites à l’extérieur, ressent-on quand même un peu d’affolement du côté de Bayonne ?

G. B: Non. Mais on veut être à la hauteur de nos objectifs et gagner à domicile ne suffira pas. Ca sera très difficile d’assurer les victoires à la maison, mais on veut aller au-delà, viser plus loin. On prend les matchs les uns après les autres. Ca serait prétentieux de notre part de penser au derby face à Biarritz qui aura lieu dans deux semaines avant de recevoir le Racing Métro. Il y aura aussi un déplacement à Toulon. Chaque chose en son temps.

Vous avez dit vouloir être à la hauteur de vos objectifs: quelles sont les ambitions de Bayonne pour cette nouvelle saison ?

G. B: Ce qui est clair, c’est que l’on veut faire mieux que la saison dernière. On veut finir plus haut que cette huitième place. Bayonne veut définitivement s’inscrire parmi les grands. On sait que c’est de plus en plus difficile de se maintenir. Ca fait huit saisons que je suis à Bayonne et je veux connaître autre chose que le maintien. Il faut qu’on se fasse plaisir tout en obtenant des résultats et en évitant le stress de l’ultime journée de championnat, comme ça a été le cas ces dernières années. Je n’ai pas envie d’être sur la touche le jour où l’Aviron brillera. On veut aspirer le club vers le haut et ne pas regarder vers le bas.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |