Article
commentaires
Top 14

Bordeaux-Bègles, Laurent Marti: "L'arbitrage vidéo est tombé dans le ridicule"


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 17/10/2013 à 18:49 -
Par Rugbyrama - Le 17/10/2013 à 18:49
Marti: "L'arbitrage vidéo est tombé dans le ridicule"Quelques semaines après avoir fait une sortie médiatique sur l'arbitrage, le président de Bordeaux-Bègles Laurent Marti est revenu sur ce qui ne lui plaît pas à ce sujet, sur le site du club girondin. Selon lui notamment, l'arbitrage vidéo est aujourd'hui trop poussé.

"Il y a plusieurs problèmes et je pense que les arbitres doivent maintenant être professionnels car il y a trop d'enjeux. Or je crois qu'on ne leur donne pas les moyens de travailler. Après, globalement, ça va dans le bon sens car il y a beaucoup d’arbitres en exercice, jeunes et moins jeunes, particulièrement compétents. Mais je continue à penser que certains ne sont pas complétement neutres quand ils entrent sur un terrain. Cela me met hors de moi parce que, outre la difficulté d'arbitrer, si en plus on entre avec des a priori, c'est gravissime. On en a encore eu des exemples récemment. Et puis c'est normal que je râle, et je continuerai à râler, puisque on a des preuves, images à l'appui, d'incohérences totales sur l'arbitrage. Il ne faut pas se laisser faire. La vidéo est tombée dans le ridicule, on va beaucoup trop loin car, si l’on se met à remonter les actions dans un sport aussi compliqué que le rugby, on peut trouver des fautes partout. C'était une bonne mesure prise par le rugby, aujourd'hui on va beaucoup trop loin, j'espère que l’on reviendra à quelque chose de plus simple".

 
 

commentaires


  • fofalex18/10/2013 16:58

    @Sergethai Si mais malheureusement a chaque fois qu'il dit quelque chose on le descend parce qu'il met bon souvent le doigt des réalités dont on ne veut pas entendre parler!

  • gis6318/10/2013 10:56

    Surtout quand on voit qu'il pousse l'arbitre à mettre un jaune à un gars qui pose sa main sur le visage d'un adversaire : pas de coup, pas de fourchette, Hines qui n'a pas bronché et hop un jaune pour le racingman. Rugby plus juste, OK, c'est bien vu les enjeux. Mais l'arbitre de champ doit rester le seul boss et l'arbitre vidéo n'est que son assistant (et si on peut mettre dans le placard vidéo un type correct, ça serait le top)

  • Champioun8318/10/2013 10:46

    Il y a peu de temps, tout le monde demandait que la vidéo soit plus présente dans l'arbitrage, pour une passe en-avant 50 m plus loin sur une action d'essai. Pour une fois tout le monde était d'accord. Maintenant que la vidéo est plus présente, certains s'aperçoivent que la boîte de Pandore a été ouverte. Car ce n'est pas dans les 22 m qu'il y a le plus de fautes, mais la plupart du temps bien avant. dans les 22 m les arbitres sont beaucoup plus concentrés et attentifs; et les joueurs le savent; les joueurs eux même font plus attention dans les 22 m. On disait, qu'il fallait un meilleur arbitrage, car les enjeux financiers pour les clubs sont énormes; se sont de véritables sociétés maintenant, où les rentrées d'argent varient selon les résultats sportifs. Il est toujours plus facile de trouver des gros partenaires quand on fini dans le top 6, que 12 iè du classement. Pourquoi, les arbitres font ils aussi souvent appellent à la vidéo, pour se protéger, car les staffs et dirigeants, leur mettent une telle pression, qui pour se dédouaner, "vidéo". Se cinéma, est la faute de tous les acteurs, directs ou indirects du rugby. On la voulu, maintenant il faut faire avec, en prenant les bons côtés comme les mauvais, et ceci est valable pour tous les clubs.