Jerome Fillol - Stade français bordeaux bègles - 19 avril 2014 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Bilan 25e journée Top 14 - Pour la qualif', il y aura forcément un déçu

Pour la qualif', il y aura forcément un déçu

Par Anne-sophie Bernadi
Dernière mise à jour Le 21/04/2014 à 09:34 -
Par Anne-sophie Bernadi - Le 21/04/2014 à 09:34
Avec les qualifications de Toulon, Clermont et du Racing-Métro lors de la 25e journée, après Montpellier, il reste deux places à prendre pour la phase finale du Top 14 que se disputeront Castres, Toulouse et le Stade français lors de l'ultime journée. Pour le maintien, Perpignan se retrouve dans une position très délicate avant son dernier déplacement à Clermont le 3 mai.

La Racing y est !

Le Racing-Métro a réussi son pari pourtant mal engagé d'intégrer la phase finale pour la cinquième année de suite. 10e fin novembre, le club francilien est monté en régime à l'image de sa série en cours de cinq victoires: trois à domicile sur Castres (25-15), le Stade Français (32-22) et Clermont (22-6) samedi, et deux à l'extérieur, à Grenoble (26-13) et Biarritz (37-7). Avec leur défense, leur puissance et leur discipline retrouvées, les Franciliens tenteront d'accrocher un barrage à domicile dans deux semaines à Montpellier, déjà qualifié depuis une semaine. Gros combat en perspective face à des Héraultais (7 victoires en 9 matchs) pour qui un succès assurerait une demi-finale directe, une première.

Les qualifications de Toulon et Clermont étaient attendues, elle sont désormais officielles. Les deux demi-finalistes de la Coupe d'Europe ont toutefois affiché des visages différents. Avec plusieurs joueurs au repos, les Varois ont étrillé Perpignan (46-31) et repris la tête du Top 14. Un point leur suffira pour atteindre leur objectif d'une demi-finale directe. Pour Clermont, qui a le même but, ce sera plus compliqué après sa défaite sans bonus au Racing. Une victoire bonifiée contre Perpignan pourrait ne pas suffire et les Auvergnats être obligés de jouer les barrages.

Joie Racing Métro clermont - 19 avril 2014
Joie Racing Métro clermont - 19 avril 2014 - DPPI

Le Stade français se rêve en trouble-fête

Le champion Castres (5e, 66 points), vainqueur de Montpellier (22-15), et Toulouse (6e, 64 points), auteur du nul à Oyonnax (19-19), sont en ballottage favorable avant la dernière journée. Mais après son succès bonifié (37-23) sur Bordeaux-Bègles, le Stade Français (7e, 64 points) a encore une chance mathématique de s'inviter en phase finale. Les Parisiens devront pour cela réaliser un exploit à Nice contre les redoutables Toulonnais tout en espérant un faux-pas de Castres à Bayonne et de Toulouse qui recevra Grenoble. Si ces deux dernières se qualifient, la phase finale regroupera les six mêmes équipes que la saison dernière.

Un point ramené de la côte d'Azur offrirait aux Parisiens un lot de consolation: la septième place, synonyme de barrage d'accession à la Coupe d'Europe, une compétition qu'ils n'ont plus disputée depuis 2010. Mais s'ils rentrent bredouilles, ils pourraient se voir coiffés au poteau par Bordeaux-Bègles, en cas de victoire bonifiée des Girondins contre Biarritz.

Olivier MISSOUP - Stade français-Bordeaux - 19 avril 2014
Olivier MISSOUP - Stade français-Bordeaux - 19 avril 2014 - Icon Sport

Alerte rouge sur Perpignan

Perpignan est le grand perdant de la journée. Pendant que les Catalans sombraient contre Toulon, leurs concurrents pour le maintien, Oyonnax et Bayonne, ont, eux, évité des défaites compromettantes contre Toulouse et à Grenoble (21-21). Les trois clubs sont à égalité mais dans le mini-championnat qui les départage, Perpignan est dernier et se retrouve en position de relégable. Pour espérer rester dans l'élite qu'elle fréquente depuis 1911, l'Usap doit ramener ne serait-ce qu'un point de la forteresse de Marcel-Michelin, ce qui s'apparente à une mission impossible car Clermont doit décrocher une 77e victoire consécutive à domicile, avec le bonus offensif, pour espérer éviter les barrages.

Apparus plus combatifs que les Catalans ces dernières semaines, Bayonne et Oyonnax n'ont toutefois pas encore assuré leur avenir dans l'élite. Mais les Basques auront l'avantage de recevoir Castres et Oyonnax peut espérer glaner un ou plusieurs points chez l'autre promu Brive qui a, lui, obtenu son maintien. Perpignan sera relégué en cas d'égalité à trois avec Bayonne et Oyonnax ou à deux avec Oyonnax. Le seul scénario favorable aux Catalans serait une égalité avec Bayonne, qu'ils devanceraient au goal-average sur leurs confrontations. Le suspense reste donc entier mais après Biarritz, un autre monument du rugby français pourrait quitter le Top 14 dans deux semaines.

Alasdair Strokosch - Perpignan toulon - 19 avril 2014
Alasdair Strokosch - Perpignan toulon - 19 avril 2014 - DPPI