Top 14

7e journée Top 14, USO-SFP (15-16): Le Stade français fait plier Oyonnax

Oyonnax15 - 16Stade Français

Au bout du suspense, les Parisiens ont réalisé une belle opération en faisant chuter les Oyonnaxiens dans leur antre de Charles-Mathon (15-16).

 
Le Stade français fait plier Oyonnax - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Il fallait bien que ça arrive un jour pour Oyonnax. Invincibles à domicile depuis le début de la saison (trois succès en trois matches face à Clermont, Biarritz et Castres), les joueurs de Christophe Urios ont stoppé leur belle série face au Stade français (15-16) samedi soir en conclusion de la septième journée de Top 14. C’est la première défaite de leur histoire devant leur public du stade Charles-Mathon parmi l’élite. Les Parisiens ont su se montrer plus réaliste grâce au pied solide de Julien Dupuy (3 pénalités et 1 transformation) et l’unique essai de la rencontre signé Hugo Bonneval (72e).

Le bouillant public de Charles-Mathon a été à la hauteur de sa réputation en mettant une grosse pression d’entrée mais c’est bel et bien Julien Dupuy qui a inscrit les trois premiers points de la rencontre sur une pénalité (0-3). Le buteur du Stade français n’a guère tremblé, ne connaissant qu'un échec. Il a trouvé du répondant avec la botte de Benjamin Urdapilleta, qui a réussi ses trois pénalités en première période dont une juste après la sirène (9-9). L’Argentin a rattrapé le coup après les tergiversations de ses coéquipiers à l’image de Silvère Tian, un peu trop pressé de s’échapper dans la défense parisienne et qui en a oublié parfois le ballon.

Oyonnax perd Coux sur blessure

Urdapilleta s’y est mis lui aussi en ratant sa seule pénalité de la rencontre (5 sur 6, 46e). Le demi d’ouverture d’Oyonnax a permis aux coéquipiers de Sergio Parisse de rester à faible distance de son équipe. La sortie sur blessure de l'ailier Jean-François Coux (rotule luxée) à la 61e minute a déstabilisé son équipe qui a commencé à perdre des repères en raison des nombreux changements effectués. Le jeu au pied des deux équipes, longtemps stérile, a fini par basculer du côté parisien, qui a profité du carton jaune infligé à Paea (67e). Sur une longue attaque, le Stade Français a trouvé l’ouverture par l’intermédiaire de Bonneval, prompt à convertir une passe de Doumayrou. Les deux points de la transformation de Dupuy ont mis à l’abri son club malgré une dernière pénalité d’Urdapilleta (75e).

Le Stade français confirme son excellent début de saison avec une deuxième victoire à l’extérieur après celle acquise à Perpignan (27-28) lors de la deuxième journée. Au classement, les joueurs de Gonzalo Quesada reviennent à la hauteur des Toulonnais en deuxième position juste devant le duo Montpellier (3e) et Toulouse (4e). Les Parisiens devront confirmer leur invincibilité à Jean-Bouin vendredi soir lors de la réception des Montpelliérains. Quant aux joueurs de l’Ain (12es), ils sauvent le point du bonus défensif et comptent une unité d’avance sur le 13e et premier relégable, l’Aviron Bayonnais. Devant son public, Oyonnax aura à cœur de se racheter samedi prochain mais la tâche qui l’attend est immense avec la venue à Charles-Mathon de Toulon et ses immenses stars.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |