Alipate Ratini - Grenoble Castres - 29 décembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

15e journée Top 14, FCG-Castres (20-16) - Grenoble s'offre un nouveau ténor

Grenoble s'offre un nouveau ténor

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/12/2013 à 20:18 -
Par Fabien Pomiès - Le 29/12/2013 à 20:18
Après Toulon et Toulouse, Grenoble a pris la mesure au Stade des Alpes de Castres (20-16), le champion, et reste en course pour les phases finales du Top 14.
 

Après le Stade toulousain il y a quelques semaines, Grenoble a fait tomber le champion de France en titre ce dimanche au stade des Alpes ! Le FCG obtient une victoire au forceps face au Castres Olympique (18-16) après avoir été mené au plus mauvais moment. À l’entrée des dix dernières minutes, le CO avait en effet pris les commandes, fort d’un réalisme à toute épreuve. Mais Grenoble a su relever la tête, et de belle manière grâce à un essai magnifique de Ratini (74e). Cette victoire permet aux Isérois de passer la fin d’année au chaud et de continuer d’accrocher le bon wagon de la qualification.

Mais que ce match fut long à démarrer. On ne saurait dire si les fêtes de Noël ont été compliquées à digérer, mais toujours est-il que cette rencontre entre FC Grenoble et Castres Olympique a par moment pris des airs de "bouillie" de rugby. Des en-avant en pagaille, des passes mal assurées, énormément d’indiscipline des deux côtés ont contribué à donner à ce match des atours "à l’ancienne" en première mi-temps. Grenoble ne parvenait pas à valider sa domination territoriale, et était plombé par sa touche: Castres était roi des airs ce dimanche, et ne se privait pas de le montrer. Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir enfin Grenoble marquer le premier essai après une belle séquence de jeu d’avant (29e, 10-3). Castres se contentait de répondre par le pied de Geoffrey Palis, auteur de trois pénalités (10-9 pour Grenoble, score à la pause).

L’orgueil Grenoblois a parlé

Grenoble était toujours autant handicapé par sa touche en seconde période, et ne parvenait pas à concrétiser au score ses bonnes intentions. Pire, les Isérois retombaient dans leurs travers et faisaient montre d’indiscipline: Nigel Hunt était ainsi pris par la patrouille pour un placage dangeureux à l’épaule, et sans ballon, sur Romain Cabannes (58e, carton jaune). Réduits à 14, Grenoble baissait un peu physiquement et encaissait logiquement un essai de Seremaia Baï, sur un bel exploit personnel (63e, 16-13 pour Castres). On pensait alors que Castres tenait sa victoire et assurerait le score en champion.

Mais l’orgueil de Grenoble a été plus fort que tout dans ce match. Les Isérois n’ont jamais baissé les bras et ont continué de pousser et de jouer les ballons de récupération. Bien leur en a pris, puisqu’à six minutes de la fin, Blair Stewart trouvait le trou et servait son ailier Ratini pour le deuxième essai (74e, 20-16 score final). Une vraie victoire du cœur pour Grenoble, à l’arrachée, et qui permet aux hommes de Fabrice Landreau de passer en 2014 sereinement. Castres, lui, peut se mordre les doigts et regretter de ne pas avoir pris le jeu à son compte.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×