Yann David - Toulouse - Septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

11e journée Top 14 - Stade toulousain: débloquer le compteur à l'extérieur


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/11/2013 à 15:10 -
Par Rugbyrama - Le 01/11/2013 à 15:10
Si Toulouse est leader du Top 14, il n'a toujours pas gagné le moindre match à l'extérieur en championnat cette saison. Un sacré paradoxe...

Les Toulousains, installés en tête du Top 14 après dix journées, veulent profiter de leur déplacement à Brive samedi pour enfin remporter un premier succès à l'extérieur cette saison en Championnat. "On l'a déjà fait en Coupe d'Europe (victoire 17-16 aux Saracens le 18 octobre, NDLR). On aimerait bien débloquer le compteur à l'extérieur en Top 14", reconnaît le centre Yann David, qui devrait faire son retour dans l'effectif après avoir manqué les matches contre les Anglais puis Toulon en raison de douleurs intercostales. "Mais on sait combien c'est difficile cette saison, le championnat est de plus en plus compliqué, les équipes plus armées", souligne l'ex-Berjallien.

Et ce n'est pas à Brive que la tâche sera la plus aisée pour les Toulousains. "Plus d'une équipe s'y est cassé les dents", a prévenu David en pensant particulièrement aux déroutes encaissées par le champion de France, Castres (34-0, le 5 octobre) et Perpignan (31-6, 21 septembre). Ce ne sont pas non plus les quatre défaites en autant de déplacements (à Bordeaux-Bègles, Clermont, Montpellier et Perpignan) qui peuvent rassurer les hommes de Guy Novès.

Servat: "Si on ne met pas des internationaux, on n'aura pas assez de joueurs"

Pour rendre visite aux Brivistes, qui restent sur une courte défaite à Clermont (29-36), le Stade toulousain a bouleversé sa préparation en raison de l'absence de huit internationaux retenus pour le stage du XV de France en début de semaine et les blessures des numéros 8 Louis Picamoles et Gilian Galan et du pilier Census Johnston. "On leur a laissé la journée de jeudi libre (...) pour essayer d'avoir des joueurs disponibles physiquement ce week-end", explique William Servat, l'entraîneur des avants. Quelques internationaux (Huget, Fickou, Nyanga...) devraient être présents à Brive, avant le match contre la Nouvelle-Zélande pour lequel huit d'entre eux ont été retenus. "Si on ne met pas des internationaux, on n'aura pas assez de joueurs", sourit Servat.

L'encadrement toulousain pourrait toutefois faire tourner devant avec notamment la première titularisation du talonneur sud-africain Chiliboy Ralepelle pour faire souffler Christopher Tolofua, qui a disputé les douze premiers matches de la saison (onze fois titulaire). Mais Philippe Carbonneau, l'entraîneur des arrières corréziens, s'attend à ce que son adversaire évite l'impasse: "Je connais un peu la maison toulousaine. Comme toutes les grandes équipes, ils vont essayer de venir gagner chez nous". L'ancien demi de mêlée international de Toulouse s'attend à "un gros match avec une grosse intensité, face à un gros pack". "Et on va rester sur notre état d'esprit", assure-t-il.

 
 

commentaires


  • Jean-Louis Montels02/11/2013 16:20

    La solution, c'est que chaque équipe jouant le haut du tableau ne recrute que des anciens internationaux étrangers non sélectionnables en se foutant de la formation de joueurs pour l'équipe de France. Demandons, il y des équipes qui savent faire et de plus en plus.

  • many4802/11/2013 13:15

    La pluie attend les deux équipes. Qui gagne dans un petit périmètre ? le S.T bien sur

  • Potemkine0902/11/2013 12:58

    Plus que probable, cela me semble un peu beaucoup... un 'possible' serait déjà pas mal! Ce n'est pas en les prenant de haut qu'on va battre Brive qui fait un super début de saison.