Spedding - Bayonne - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

11e journée Top 14 - Bayonne, cap sur la capitale

Bayonne, cap sur la capitale

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/11/2013 à 14:01 -
Par Midi Olympique - Le 01/11/2013 à 14:01
Douzième, l’Aviron bayonnais se déplace ce week-end au Stade français, septième et invaincu à domicile. L’entraineur Ciel et Blanc, Christian Lanta, sait que son équipe est capable de bien évoluer à l’extérieur.

L’Aviron bayonnais, douzième après dix journées, doit se donner de l’air. Mais l’affaire ne s’annonce pas simple. Ce week-end, les Basques se déplacent au Stade français, où il n’est jamais simple de gagner. Christian Lanta, l’entraineur ciel et blanc, sait qu’un succès hors de ses bases remettrait les siens dans les clous: "Avant une semaine de vacances, ce serait un rêve de remettre nos compteurs à zéro avec une victoire à l'extérieur. Mais le Stade français est invaincu chez lui et sort d'une défaite contre le Racing-Metro". Face à des Parisiens qui voudront se relancer, le défi sera encore plus relevé.

Dans les intentions, Bayonne s’est quelque peu rassuré la semaine dernière en s’imposant contre le MHR à Jean-Dauger (24-19). Comme lors de tout déplacement, les hommes de Christian Lanta rejoindront la capitale avec l’intention de livrer leur meilleur rugby: "Nous savons que ce sera compliqué mais nous y allons avec l'envie de confirmer ce que nous avons fait contre Montpellier. Nous voulons nous appuyer sur cette dynamique pour réaliser une nouvelle performance de haut niveau, gagner c'est autre chose".

Réussir à tenir

Pour espérer ramener au moins un point du nouveau Jean-Bouin, Bayonne devra tenir sur la longueur. Si les Basques n’ont toujours pas gagné à l’extérieur cette saison, l’entraineur bayonnais préfère relativiser: "A Toulon, nous méritions de prendre un point de bonus défensif. A Brive, nous sommes à 0-0 à la mi-temps puis nous nous faisons contrer. Mais nous prenons un point et on se rend finalement compte que c'est plutôt bien car tout le monde prend 30 points à Brive. A Toulouse, nous avons aussi réalisé une bonne première période. Notre seul accroc était à Bordeaux". Pour éviter la débâcle de Clermont (55-0), une chose est sûre, les Bayonnais, ne rendront pas les armes sans s’être battus.