Top 14 - - Perpignan

10e journée Top 14, Usap-UBB - Marc Delpoux: "Derrière, ce sont des bombes atomiques"

Leader de sa poule de H Cup après les deux premières journées, Perpignan se replonge dans la réalité du Top 14 samedi avec la réception de l'Union Bordeaux-Bègles, club que le manager de l'Usap, Marc Delpoux, a entraîné entre 2009 et 2012. Et l'intéressé craint particulièrement ses anciens protégés. 

 
Delpoux: "Derrière, ce sont des bombes atomiques à l'UBB" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Après un intermède européen bien négocié (un bonus défensif à Gloucester et une victoire bonifiée contre Edimbourg), dans quel état d'esprit retrouvez-vous le championnat ?

Marc DELPOUX: On n'a pas le temps de souffler. On est conscient des qualités de l'Union Bordeaux-Bègles. Jusqu'à présent, cette équipe a accroché tout le monde. Un peu comme nous, elle a perdu une fois à domicile en début de saison (contre Montpellier, NDLR) mais a frôlé l'exploit un peu partout. Elle possède l'une des lignes de trois-quarts les plus explosives du Top 14. Je ne connais que trop sa dangerosité... Et elle compte de nombreux leaders dans ses rangs, des garçons comme le talonneur Avei qui est un meneur et un joueur très talentueux. Elle a aussi une troisième ligne coureuse et sauteuse, avec Madaule, Clarkin ou Chalmers. Bordeaux-Bègles, c'est un paquet d'avants accrocheur, gratteur et derrière, ce sont des bombes atomiques. Mon discours a été clair: si on leur donne des ballons de relance ou si on les laisse jouer des touches rapides, on va s'exposer.

Avant la trêve internationale, considérez-vous cette période comme un virage de la saison ?

M.D.: Oui, comme tout le monde. Les mal classés veulent gagner pour remonter, les clubs en milieu de classement pour basculer du bon côté et ainsi de suite. Avant chaque trêve, il est important de prendre le maximum de points. Mais commençons par nous concentrer sur l'UBB. L'an dernier, on avait attendu les cinq dernières minutes pour l'emporter à domicile face à cet adversaire. Après ce match, il sera temps de regarder quelle sera la météo à Oyonnax le week-end suivant.

Le rappel de James Hook dans le groupe gallois pour préparer la tournée de novembre est-il une bonne nouvelle ?

M.D.: Cela en est une pour nous. Quand on est bien en club, qu'on démontre les qualités que James démontre et qu'on est pris en sélection, cela prouve que l'Usap est génératrice d'internationaux. Cela signifie que venir à l'Usap, c'est se donner les chances d'être en sélection nationale. Pour le doublon à Toulon, il pourrait nous manquer entre douze et quatorze joueurs. Mais c'est la réalité : Perpignan possède un banc et une équipe compétitive. Et puis voir un James Hook heureux et épanoui au poste d'arrière ou à celui d'ouvreur comme la semaine passée, je suis sûr que c'est l'Usap qui en tirera les bénéfices.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |