Antoine Vignau-Tuquet - mont-de-marsan bordeaux-Bègles - 27 octobre 2012 - AFP
 
Top 14

Vignau-Tuquet: "On donne raison aux pronostics et ça fait mal"

Vignau-Tuquet: "On donne raison aux pronostics et ça fait mal"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/10/2012 à 11:58 -
Par Rugbyrama - Le 28/10/2012 à 11:58
Après un neuvième revers en autant de journées de Top 14 contre Bordeaux-Bègles, le demi d’ouverture montois, Antoine Vignau-Tuquet, a tiré la sonnette d’alarme.
 

Deux points pris seulement en neuf rencontres de Top 14 et une place de lanterne rouge dont les Montois n’arrivent plus à se défaire, la situation des Landais commence à devenir plus qu’inquiétante. Samedi, après une nouvelle défaite à domicile contre Bordeaux-Bègles (12-17), le demi d’ouverture, Antoine Vignau-Tuquet, n’a pas caché son abattement: "C'est dur. On ne finit pas loin. On fait des efforts. Les mecs donnent tout sur le terrain, mais encore une fois, il y a des détails qui ne trompent pas et qui font que l'on ne score pas et qu'on ne tient pas le ballon. On est très déçu".

"Regoûter à la victoire"

Avec désormais douze points de retard au classement sur l’avant-dernier, Agen, et treize sur l’Aviron bayonnais et l’Union Bordeaux-Bègles, le fossé qui sépare Mont-de-Marsan du maintien devient de plus en plus grand. L’ouvreur montois, pour autant, n’avoue pas se focaliser sur l’aspect comptable mais plus sur l’envie de connaître à nouveau le chemin de la victoire: "Plus que les comptes, c'était surtout le fait de gagner qui nous tenait à cœur, tout simplement. Regoûter à la victoire, c'est ça qui nous manque. Les concurrents, on ne les regarde pas trop. Nous, ce qu'on veut, c'est un déclic, savoir que l'on est capable de gagner en Top 14".

Annoncé en début de saison par les spécialistes comme l’une des formations favorites pour la descente, le Stade montois en prend pour le moment le chemin avec cette cinquième défaite à domicile, perdant en même temps du terrain sur un concurrent direct, Bordeaux-Bègles. En conclusion, Antoine Vignau-Tuquet en appelle à la révolte du groupe: "A l'heure actuelle, on donne raison aux pronostics et nous, ça nous fait mal".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×