Top 14

Union Bordeaux Bègles – Charles Brousse: "Si je suis bon, je jouerai"

Finaliste malheureux des Jeux Olympiques avec l'équipe de France universitaire de rugby à 7, et grand espoir à son poste, le trois-quarts centre de l'UBB, Charles Brousse, a repris le chemin de l'entraînement avec son club ce week-end. L'occasion pour ce jeune joueur de 22 ans de faire part de ses attentes.

 
Brousse: "Si je suis bon, je jouerai" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

A peine rentré de Russie et vous voilà déjà à l'entraînement. Comment se sont passés ces Jeux Olympiques ?

Charles BROUSSE: Tout s'est très bien passé, on a réalisé un bon tournoi en atteignant la finale. Nous avons malheureusement perdu contre la Russie (29-19), mais toute leur équipe était engagée au sein du circuit professionnel de rugby à 7 cette année. Ils étaient très bien préparés et avaient plus d'automatismes. Sinon mis à part cela, le contexte multi-sport était vraiment très plaisant.

La victoire face aux Anglais en demi-finale devait l'être tout autant...

C.B: Ah ça c'est sur. On savait depuis le début du tournoi qu'on les affronterait en demi-finale si tout se passait bien. Nous avons terminé premiers de notre poule et du coup on a eu la chance de prendre notre revanche. Ils nous avaient battu l'année dernière aux Mondiaux (14-7). On les a tout de suite privés de ballon et au rugby à 7 quand l'équipe adverse n'a pas la possession c'est très difficile de s'en sortir.

L'année dernière vous avez fait très bonne impression en participant à six rencontres de Top 14. Quel sera votre objectif personnel cette saison ?

C.B: Il sera de gagner du temps de jeu. J'en ai discuté avec Vincent (Etcheto NDLR), je lui ai dit que je voulais rester à Bordeaux-Bègles pour m'imposer. Il m'a assuré qu'il comptait sur moi. Maintenant c'est simple, si je suis bon et que le club ne traverse pas de périodes trop difficiles je jouerai. C'est ma dernière année de contrat en Espoir, il faut que je fasse le maximum de matchs pour être plus tranquille. Car tout va très vite. Je l'ai toujours dit, je suis bien ici et c'est un régal pour un trois-quarts d'évoluer dans une équipe qui a un si beau projet de jeu.

Ce projet de jeu justement, comment êtes-vous parvenu à vous y adapter si naturellement ?

C.B: J'ai été rassuré et aidé par mes coéquipiers. Il règne vraiment une très bonne ambiance au sein du club. C'est super agréable à jouer lorsque l'on est trois-quarts ou même un avant très mobile. Il y a toujours quelque chose à faire, il faut être sans cesse en mouvement, en réflexion constante. On n'a pas le droit de s'oublier.

Lors de votre première rencontre de haut niveau contre l'Aviron bayonnais, vous aviez été élu homme du match. Avez-vous ressenti une certaine fierté ?

C.B: J'étais content oui, mais ce n'est pas non plus une fin en soi...

Vous aviez tout de même croisé sur votre route un certain Joe Rococoko...

C.B: Oui j'y ai beaucoup pensé tout au long de la semaine, mais le jour du match il faut faire abstraction de tout cela. Si j'avais passé toute ma rencontre à le regarder j'aurais chargé. Comme je l'ai dit précédemment, heureusement que mes coéquipiers m'ont parlé et m'ont permis de me lâcher.

Quel sera l'objectif du club cette année?

C.B: Il faut assurer le maintien le plus tôt possible. Ainsi on pourra jouer avec plus de sérénité. C'est important de se libérer complètement au vu du jeu que nous voulons produire. On débute contre Toulouse, une équipe face à laquelle nous avions livré nos deux plus beaux matchs l'année dernière. Deux matchs qu'on avait finalement perdu de peu. Nous ne sommes pas loin à chaque fois, c'est en ce sens qu'il faudra progresser.

Vous avez évolué en premier comme en second centre la saison dernière. Quelle position a votre préférence ?

C.B: C'est difficile à dire, pour le moment les deux postes me conviennent. Disons qu'en phase offensive je préfère jouer 13, en défense je me sens un peu mieux en 12. Mon point fort c'est la défense et je bosse beaucoup là dessus avec Joe Worsley pour encore progresser.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |