Wilkinson - Toulon - 9 février 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Toulon: Un sérieux coup derrière la tête

Toulon: Un sérieux coup derrière la tête

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/02/2013 à 17:22 -
Par Rugbyrama - Le 10/02/2013 à 17:22
Corrigés samedi à Bordeaux-Bègles (0-41), les Toulonnais ont semblé accuser le coup. L’heure d’une remise en question chez le leader ?
 

Coup de tonnerre samedi. Les Toulonnais ont chuté lourdement en terre girondine face à Bordeaux-Bègles, pourtant avant-dernier du championnat (0-41). Un revers d’autant plus martyrisant qu’il intervient dès le début de la période de doublon. Impressionnants de solidité depuis le début de saison, les Varois ont montré un visage plus humain ces dernières semaines avec des défaites contre le Racing-Métro à Mayol (15-19) et à Montpellier (23-3). A l’issue de la rencontre, le talonneur international, Sébastien Bruno (38 ans ; 26 sélections), concédait chez nos confrères de Var Matin: "Nos adversaires savent qu'on est bons à prendre. Encaisser 40 points chez l'avant-dernier, ça fait peur. En ce moment, on joue le bas de tableau.On est moyens de partout". Avant de confier : "Bernard a dit que les vacances allaient être supprimées, qu'on allait bosser deux fois plus dur. Il va nous préparer une semaine commando avant le match de samedi contre Montpellier"

Entre rumeurs sur la non-conservation du duo d’entraineurs, Azam-Mignoni, et l’absence de nombreux internationaux, le groupe toulonnais subirait-il un contre-coup ? Début d’explication par Olivier Azam, coach des avants : "On a fait vraiment notre plus mauvais match depuis très longtemps. J'ai trouvé les joueurs agacés, pas vraiment dans leur assiette, perturbés. On est dans une période difficile, les joueurs ne sont pas des machines. Aujourd'hui, c'est la résultante d'un mois difficile".

Laporte: "Perdre de cette façon, c’est inacceptable"

Du côté de Bernard Laporte, la colère ne retombait pas après ce non-match. Durant de longues minutes, le manager de Toulon est resté enfermé dans les vestaires avec Juan Martin Fernandez Lobbe et Jonny Wilkinson, histoire de s’entretenir avec eux. En zone mixte, l’ancien sélectionneur du XV de France ne cherchait pas d’excuses à ses joueurs : "Perdre de cette façon c'est inacceptable. (…) Ce soir (samedi, NDLR), on ne s'est pas comporté comme des sportifs de haut niveau. Certains oui, mais avec des lacunes qui sont toujours les leurs. […]  Je suis en colère mais je suis avec eux. Je préfère prendre les défaites et leur laisser les victoires, mais dans ce cas-là, je leur dis les vérités qui font mal. On va se faire violence et se dire des vérités qui ne font pas plaisir à entendre et qui font mal, mais si on ne se les dit pas, on n'avancera pas".

Même son de cloche chez son président, Mourad Boudjellal, très dur envers son équipe dans La Provence: "Une défaite de cette ampleur, ce n'est pas anodin du tout. Mais en même temps, je ne suis pas vraiment surpris. En observant le groupe, je le pressentais même depuis quelque temps. [...] Sans être un grand spécialiste du rugby, je vois bien qu'on ne progresse plus dans certains secteurs du jeu. Je vois bien, aussi, que des individualités hors pair, qui colmataient beaucoup de choses il y a peu encore, ne le font plus. En fait, ils sont devenus des rentiers. Mais cela ne pourra pas fonctionner jusqu'à la fin de la saison (...) Dans un premier temps, je vais réunir les leaders de l'équipe dès lundi. (...) Sur ce match à Bordeaux, je suis persuadé que les joueurs n'ont pas lâché délibérément. Du coup, c'est bien qu'il y a quelque chose qui cloche dans la mécanique du RCT. Et qu'on ne me dise pas que l'absence des internationaux a pesé. On peut perdre à Bordeaux, mais pas comme ça. Aujourd'hui, une équipe de Fédérale 1 aurait mieux joué que le RCT !". En guise de conclusion, Bernard Laporte a voulu ramener un peu de sérénité, histoire de ne pas tomber dans la sinistrose: "C'est dur à vivre, mais c'est plus excitant pour un manager d'être dans une période comme celle-là. C'est notre métier. Quand on dit des trucs aux joueurs et que ça gagne, ils ne te croient plus. Là, je pense qu'ils vont me croire...". On en oublierait presque le RCT est toujours premier avec six points d’avance et qualifié pour les quarts de finale de H Cup…

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×