Mathieu BASTAREAUD - 16.12.2012 - Toulon / Sale Sharks - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon: Bastareaud prolonge de trois ans

Toulon: Bastareaud prolonge de trois ans

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/01/2013 à 16:03 -
Par Rugbyrama - Le 23/01/2013 à 16:03
Mathieu Bastareaud a vu sa très bonne forme actuelle récompensée. Alors qu’il avait notamment été contacté par Montpellier, le centre international a finalement prolongé de trois saisons avec le RCT.

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour Mathieu Bastareaud en ce début d’année 2013. D’abord convoqué en début d’année par Philippe Saint-André pour son grand retour dans un groupe du XV de France, qu’il retrouvera ce samedi lors d’un rassemblement à Marcoussis, l’ancien joueur du Stade français a également vu ses bonnes performances du moment récompensées en club. Alors qu’il était en fin de contrat à la fin de la saison, Mathieu Bastareaud a finalement prolongé son engagement de trois saisons et sera au RCT jusqu’en 2016, comme l’a annoncé son agent sur son compte Twitter.

En grande forme

Un accord qui fait suite au début de saison tonitruant de Bastareaud. Certes puissant mais jamais décisif, propre sans jamais apporter le petit plus que l’on attendait de lui, le centre de Toulon avait bouclé une saison 2011-2012 en demi-teinte, presque dans l’anonymat. Une sensation qui a bien changée depuis la reprise de cette saison 2012-2013.

Titulaire à dix reprises en championnat en quinze rencontres et présent sur toutes les feuilles de match malgré l’effectif pléthorique du RCT, Bastareaud forme avec Matt Giteau la paire de centres la plus utilisée cette saison dans le Var. Son entrée en jeu à Montpellier la semaine dernière, alors que Toulon prenait l’eau de toutes parts, avait d’ailleurs été à nouveau remarquée.

Surtout, il a retrouvé du punch qui avait fait de lui un des plus grands espoirs du rugby français en 2007, y ajoutant une capacité nouvelle à faire vivre le ballon derrière lui. Des atouts dont le RCT profitera donc jusqu’en 2016.