Viliamu Afatia - 20.04.2013 - Agen Perpignan - 25 eme journee de Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top révélations 2013 à Agen: Viliamu Afatia, un diamant à polir

Top révélations 2013: Afatia, un diamant à polir

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/07/2013 à 14:06 -
Par Midi Olympique - Le 03/07/2013 à 14:06
A tout juste 22 ans, le pilier samoan d'Agen, Viliamu Afatia, a gagné la confiance de ses coachs et a affiché de belles promesses en Top 14 cette saison.

Une bouée de sauvetage en plein naufrage. Telle est l’image à laquelle pourrait s’identifier Viliamu Afatia. Le jeune pilier international samoan (2 sélections) a en effet surnagé cette saison au sein du club lot-et-garonnais. Avec quinze apparitions en championnat cette année - dont neuf en tant que titulaire- l’agenais a fait étalage de ses nombreuses qualités en deuxième partie de saison.

Lancé pour la première fois dans le grand bain en décembre dernier face à Perpignan, le Samoan avait marqué les esprits pour son premier véritable test. En maîtrisant son adversaire direct, Sona Taumalolo, jusqu’à sa sortie, Afatia parvenait alors à impressionner ses entraîneurs. "Il a été tout à fait correct", reconnaissait par exemple Philippe Sella à l’issue de la rencontre.

Sur courant alternatif

Recruté pour résoudre une partie des problèmes agenais en mêlée fermée, le jeune pilier a longtemps fait figure de solution idéale grâce à son explosivité et à sa polyvalence. Et ce malgré la mauvaise dynamique dans laquelle son club était engluée en championnat. Pouvant évoluer à droite comme à gauche, Afatia a glané la confiance de la totalité du staff lot-et-garonnais. La preuve ? Ce nouveau contrat signé l’année dernière par le Samoan qui le lie à Agen jusqu’en 2016. "C’est un joueur en devenir qui est avec nous pour quelque temps", se réjouissait Philippe Sella dans les colonnes de la Dépêche du Midi. Un joueur en devenir, certes, mais qui présente des lacunes dues à son jeune âge.

DPPI

Trop irrégulier, et même fantomatique parfois, le grand espoir semble être branché sur courant alternatif. Par deux fois ce dernier s’est vu remplacé à la mi-temps. La faute à une attitude dilletante. C’était à Grenoble (27-13) et au stade Yves du Manoir face au Racing-Métro (40-6). Si sa marge de progression demeure donc considérable, elle se fera cependant à l’échelon inférieur, en Pro D2. L’occasion peut-être de bénéficier d’un temps de jeu encore plus conséquent.

En bref :
22 ans
1m90, 105 kilos
Cette saison : 15 matchs joués, 9 titularisations.

 
 

commentaires


  • Cadrerpasser04/07/2013 14:06

    Des beaux poulets, quoi...

  • MrBrouks04/07/2013 11:17

    Ces mecs sont gonflé aux hormones !!!! (Benezech sort de mon corp)

  • Cadrerpasser04/07/2013 09:41

    Tiens, pour rire un peu, et mesurer l'évolution vers les géants et les énormes depuis quelques années, amusez-vous à regarder les mensurations des avants des années 1970 et même 1980: Rares étaient les packs de plus de 800 kgs (ont disait dans les années 1970 le pack de Montferrand "monstrueux" parce qu'il dépassait ces 800 kgs). Dubroca, international au poste de pilier, d'abord, pesait 94 kgs si je me souviens bien... Et maintenant on dit d'un pilier de 105 kgs qu'il est maigrichon...