Thierry DUSAUTOIR - 20.04.2013 - Clermont Auvergne Toulouse - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Stade toulousain: Thierry Dusautoir prêt au combat

Toulouse: Dusautoir prêt au combat

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/08/2013 à 16:06 -
Par Midi Olympique - Le 16/08/2013 à 16:06
Guy Novès a envoyé un message a ses internationaux : ils sont attendus au tournant et à leur meilleur niveau. Son capitaine Thierry Dusautoir l'a reçu "cinq sur cinq".
 

Guy Novès avait un message à faire passer. Sa pensée a été rendue publique à quelques jours du premier round de la saison de Top 14 qui verra Toulouse se rendre à Bordeaux. "Il faut d'abord être performant en club avant de penser à autre chose. J'espère une prise de conscience sur les obligations que l'on a en club. [...] J'attends plus de tout le monde, mais les internationaux sont les premiers concernés parce que ce sont les meilleurs joueurs et ils doivent jouer à leur niveau". Le message est clair. Et il a été entendu. "Je l'ai reçu cinq sur cinq avouait Thierry Dusautoir. Je l'ai reçu doublement parce que je suis capitaine du Stade toulousain et que j'étais celui des Bleus lors de la tournée en Nouvelle-Zélande. Au terme de la saison et au-delà du fait de ne pas avoir de titre, les entraîneurs ne pouvaient pas être satisfaits et ils nous l'ont fait savoir. C'est une manière de nous remettre en questions". 

Et Thierry Dusautoir, en compétiteur ultime, n'allait pas esquiver. Le capitaine est revanchard. Il concède: "On est déçu par la saison réalisée l'an dernier et on arrive avec l'envie de mieux faire. Dire qu'on a des objectifs élevés, c'est un pléonasme. Il est évident que notre objectif sera de faire mieux, de réussir une saison intéressante et à la fin d'aller chercher un titre. Et cela commence dès le 17 août". A Bordeaux donc. Un lieu de rendez-vous particulier pour Dusautoir, le capitaine de Toulouse: c'était la ville de ses débuts en élite. Il n'aura pas le plaisir de retrouver le stade Musard - "un pincement au cœur" dit-il - mais va découvrir, encore une fois, Chaban-Delmas. "Quand j'y jouais, ce n'était pas comme ça : on se bagarrait pour le maintien. Le rugby dans sa globalité a pris une autre dimension mais c'est agréable et sympa de voir Chaban-Delmas rempli".  C'était le cas la saison dernière pour une victoire à l'arrachée sur une série de mêlées dans le temps additionnel. Voilà Toulouse prévenu.

Dusautoir: " Fini les temps des confrontations faciles "

Là aussi, le capitaine a noté le message. "Cette équipe aime jouer, elle est dynamique. Il va falloir trouver des solutions". Le tout avec seulement deux matchs amicaux dans les jambes, une politique forcée par la reprise tardive des internationaux (22 juillet). Il ne se plaint pas, argue simplement qu'il faut composer avec des données. Pas de question à se poser, juste une mission à remplir : un retour au premier plan. Avec une première étape à l'extérieur. "Moins de pression ? Je ne pense pas. Vu le niveau du Top 14, il va falloir aller chercher des points partout. Bordeaux a su trouver sa place dans l'élite. C'est un match très sérieux qui se présente : vu le niveau du Top 14, c'est fini le temps des confrontations faciles", grince Dusautoir.

Sur la ligne de départ, les données sont un peu différentes. "Toulouse n'est plus considéré comme favori et depuis que je suis là, ça n'a pas souvent été le cas. Mais la réalité du Top 14 et les équipes alignées font qu'il faut s'employer encore plus qu'avant pour finir parmi les meilleurs. Mais cet objectif, nous sommes aussi capables de le tenir complètement". Dusautoir est prêt à s'y employer. Et même focalisé. Le message a bien été reçu.

Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×