adieu de Yannick Jauzion apres son dernier math au Stade Ernest Wallon - 04.05.2013 - Toulouse / Grenoble - 26e journee de Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Stade toulousain: Clap de fin pour Yannick Jauzion

Clap de fin pour Jauzion

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/06/2013 à 12:39 -
Par Midi Olympique - Le 27/06/2013 à 12:39
C'est désormais officiel. À 34 ans, le trois-quarts centre international de Toulouse, Yannick Jauzion (73 sélections), tire sa révérence. Qualifié comme l'un des meilleurs centres au monde des années 2000 (avec l'Irlandais, Brian O'Driscoll) et doté d'un palmarès impressionnant, c'est un véritable monument du rugby français qui met un terme à sa carrière, ce mercredi.

Comme cela était pressenti depuis quelques semaines maintenant, Yannick Jauzion, le trois-quarts centre du Stade toulousain a officiellement annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Non prolongé par le club Rouge et Noir, "Jauzie" n’a donc pas trouvé de défi susceptible de lui donner envie de se lancer dans une nouvelle aventure en Top 14 ou en Pro D2. Alors qu’il fêtera bientôt ses 35 ans, l’homme aux trois titres de champion de France quitte donc la scène du rugby. Une scène sur laquelle il a évolué treize saisons durant et qu’il a marquée de son empreinte aussi bien en club qu’en équipe de France.

En effet, la carrière de Yannick Jauzion ne peut se limiter à ses seuls titres glanés avec le Stade toulousain. C’est bel et bien l’ensemble du rugby international que le natif de Castres a marqué. Sélectionné à 73 reprises avec le XV de France au sein duquel il a inscrit 20 essais, Jauzion fut l’un des joueurs français les plus marquants de la décennie 2000, révolutionnant presque le poste de trois-quarts centre dans l’Hexagone. Capable de lancer ses partenaires dans les meilleures conditions mais également de franchir le premier rideau défensif, il était un joueur à la palette technique immense, aussi bien offensivement que défensivement. Gage de sa régularité au plus haut niveau, il fut, en 2010, nommé par l’ERC dans l’équipe type des 10 ans de la H cup, partageant le centre du terrain avec une autre légende de ce jeu : Brian O’Driscoll.

Deux Grands Chelems en bleu

Écarté de l’équipe de France à l’aube de la dernière Coupe du monde, sa dernière sélection restera une défaite en Italie lors du tournoi des Six Nations 2011, la première de l’histoire des Bleus dans cette compétition. Toutefois elle ne fera pas oublier les grands moments traversés par "le Platane" avec le maillot frappé du coq, notamment deux Grands Chelems (2004 et 2010) au cours desquels il fut partie prenante.

Moins utilisé par Guy Novès lors des matchs importants ces deux dernières saisons, Jauzion avait effectué un retour en grâce au mois de mai, étant préféré à Florian Fritz ou Yann David au côté de Gaël Fickou durant les phases finales de Top 14. Une façon de boucler la boucle en beauté qui aurait été parfaite pour lui si le RC Toulonnais n’avait pas stoppé Toulouse à une marche du stade de France et de sa septième finale de championnat.

 
 

commentaires


  • SPUDD30/06/2013 07:39

    lol...Hélas oui!

  • electronlibre28/06/2013 10:26

    Je dirais même mieux, il faut le canoniser rapidement. Monument du rugby ? Ouais, comme tant d'autres.

  • electronlibre28/06/2013 09:38

    @cocorico81 Oui mais ça c'était avant. Cette année, ce ne sont pas de jeunes Français qui ont soulevé la coupe aux grandes oreilles.